→ Passer directement au contenu principal
The Pan African Music Magazine
©2020 PAM Magazine - Design par Trafik - Site par Moonshine - Tous droits réservés. IDOL MEDIA, une division du groupe IDOL.
Le lien a été copié
Le lien n'a pas pu être copié.

Shane Eagle et Nasty C dans un monde parallèle pour le clip de 'Paris'

Les deux artistes, considérés comme la crème du rap sud-africain, livrent un morceau de rap revanchard et sans concessions.

Le visuel, tourné dans la zone de Hangberg à Cape Town, place les deux rappeurs dans un monde de science-fiction où les jeunes du quartier ont des pouvoirs surnaturels. Le réalisateur, Imraan Christian, est un photographe et directeur très connu en Afrique du Sud, faisant de la représentation de la population sud-africaine « colored » l’un de ses principaux sujets.

Dans ce quartier traditionnellement métis, le clip apporte un regard nouveau sur ses habitants souvent défavorisés. En effet, sur une trame visuelle mêlant baptême et découverte de soi, « Paris » est avant tout un morceau de victoire, où Shane Eagle clame sa revanche sur la vie : « I flew my mama to Paris/She used to stay on the streets ». L’inspiration vient aussi des Anime, ces adaptations en dessin animés des mangas : les références à Dragon Ball et Avatar sont nombreuses dans les plans et les couleurs utilisées. L’imaginaire japonais est un thème récurrent dans les textes de Shane Eagle, dont le projet Dark Moon Flower, sorti en octobre dernier, a été encensé par la critique. Nasty C, de son côté, travaille sur son prochain album Zulu Man With Some Powers, disponible très prochainement. 

Chargement
Confirmé
Chargement
Confirmé