→ Passer directement au contenu principal
The Pan African Music Magazine
©2020 PAM Magazine - Design par Trafik - Site par Moonshine - Tous droits réservés. IDOL MEDIA, une division du groupe IDOL.
Le lien a été copié
Le lien n'a pas pu être copié.

Speaker Music s’engage aux côtés de la techno noire

En réaction et soutien aux mobilisations sociales contre le racisme qui secouent actuellement les Etats-Unis, Speaker Music dévoile sans prévenir l’album Black Nationalist Sonic Weaponry via le label Planet Mu, accompagné d’un livret PDF qui compile des écrits d’activistes, penseurs et poètes afro-américain.e.s. 

Théoricien, journaliste, conservateur et artiste sonore basé à New York, DeForrest Brown Jr. alias Speaker Music s’est également associé au mouvement « Make Techno Black Again« , un ensemble d’artistes qui dénoncent la gentrification et la récupération de la techno comme de la house par les blancs. Bien que le phénomène ne soit pas nouveau — du blues au rock, du jazz à la soul ou encore à la funk — le contexte social actuel, extrêmement tendu, ranime leurs questionnements : comment un genre musical né dans les banlieues noires de Detroit ou Chicago dans les années 80 et 90 se retrouve-t-il si détaché de ses origines ? 

Au fil de morceaux comme “Black Secret Technology is a Traumatically Manufactured and Exported Good Necessitated by 300 Years of Unaccounted for White Supremacist Savagery in the Founding of the United States” ou “African American Disillusionment With Northern Democracy Continues to Smolder in Every Negro Who Has Settled Up North After Knowing Life in the South”, l’album de Speaker Music explore le modernisme stéréo, concept très dense de la poétesse américano-zimbabwéenne Tsitsi Ella Jaji développé dans son premier livre Africa in Stereo: Modernism, Music and Pan-African Solidarity (Oxford Press University, 2014). 

Black Nationalist Sonic Weaponry s’affirme comme une mobilisation par la création sonore pour soutenir les revendications des artistes afro-américains et tendre vers un avenir qui ne serait pas “redevable envers le “progrès” socio-économique fictif et défaillant imaginé dans le cadre du techno-utopisme blanc-américain”. En bref, il s’agit ici de se réapproprier culture comme identité, de lutter contre un racisme systémique, et de retrouver une unité dans la communauté noire grâce à une “musique d’unité” selon l’expression d’Amiri Baraka, historien du blues, poète et figure du mouvement noir radical. 

Pour ce faire, Speaker Music a conçu une techno plutôt sombre, minimale, voire moléculaire, augmentée d’extraits de poèmes et de discours, et nourrie de samples de jazz et de soul, totems de la Black Music américaine — dont le travail rappelle un peu des univers musicaux de Saul Williams, Moor Mother ou encore Angel Bat Dawid. 

Toutes les recettes des ventes de Black Nationalist Sonic Weaponry seront reversées au collectif Black Emotional and Mental Health et au Movement For Black Lives

Chargement
Confirmé
Chargement
Confirmé