Beatrice Dillon annonce un premier album électro-acoustique

D’abord connue pour ses DJ sets imprévisibles, Béatrice Dillon passe à l’étape du grand format en annonçant un album conceptuel teinté de lointaines influences africaines.

La britannique Béatrice Dillon cultive une obsession pour le rythme. Dans ses DJ sets, elle est en effet capable de faire cohabiter la musique traditionnelle soudanaise d’Abu Obaida Hassan avec les expérimentations de Laurel Halo. Son premier album solo semble suivre la voie de cet éclectisme compulsif, puisque la musicienne propose sa propre approche expérimentale de la musique des clubs anglais, souvent en avance sur son temps, en y ajoutant une composante acoustique pour la déstructurer ensuite. A la manière de Matthew Herbert, elle réalise un collage de bass music, jazz et musique concrète, en assurant un certain équilibre sur la balance de l’organique et du synthétique. Enregistré entre New York, Londres et Berlin, Workaround est une série thématique et hypnotique de 14 titres au tempo fixé à 150 bpm. Elle y invite des musiciens pour absorber le son des tablas, guitares, synthétiseurs et même celui de la kora du griot sénégalais Kadialy Kouyaté, pour les recracher et en faire des morceaux complexes, à la fois dansants et adaptés à l’écoute domestique. En véritable designer sonore, Béatrice Dillon propose « Workaround two », un premier single froid en apparence, mais dont la luminosité et les détails se révèlent au fil des écoutes…

Workaround sortira le 7 février 2020 sur PAN. Précommandez-le ici.