fbpx → Passer directement au contenu principal
The Pan African Music Magazine
©2023 PAM Magazine - Design par Trafik - Site par Moonshine - Tous droits réservés. IDOL MEDIA, une division du groupe IDOL.
Le lien a été copié
Le lien n'a pas pu être copié.
Vusi Mahlasela, Norman Zulu et Jive Connection refont surface sur un disque inédit
© Hank Strauss
Il y a 3 semaines

Vusi Mahlasela, Norman Zulu et Jive Connection refont surface sur un disque inédit

L’album Face To Face, enregistrement rare de la rencontre magique entre les chanteurs folk sotho et le collectif suédois, est dépoussiéré par Strut Records. Disponible le 27 janvier.

Vusi Mahlasela n’est qu’un enfant lorsque, inspiré par les musiciens du bar tenu par sa grand-mère dans leur township de Mamelodi, il construit sa toute première guitare avec du fil de pêche et un bidon d’huile. Mais il n’est aussi qu’un enfant lorsqu’il assiste à la répression meurtrière des manifestations de Soweto en 1976, organisée par les étudiants noirs du sud-ouest de Johannesburg. Dès lors, celui qu’on appellera plus tard « The Voice » s’engage pour la cause. Très tôt, le jeune Vusi Sidney Mahlasela Ka Zwane rejoint le Congrès National Africain (ANC) et prête la puissance de sa voix à la lutte contre l’Apartheid. Inspiré par la grande Miriam Makeba, et avec le soutien de l’auteure Nadine Gordimer, il compose de véritables cris de ralliement, see qualités de parolier et son sens du rythme appelant à l’éveil des consciences. Cependant, sa plume attire aussi l’attention des autorités et lui vaut plusieurs fois la prison. Extrait de son premier album, le titre faussement groovy intitulé « In Solitary Confinement » (« à l’isolement»), témoigne de l’enfermement systémique des opposants anti-apartheid.

Dans les années 90, au lendemain de la libération de Nelson Mandela, le régime ségrégationniste s’effrite lentement et Vusi Mahlasela livre son premier album, un projet folk devenu mythique intitulé When You Come Back. En mai 1994, la chanson éponyme rythme la cérémonie d’inauguration présidentielle du Père de la Nation, et le chanteur continue de faire écho aux messages de paix, d’entente et de réconciliation du président sur son deuxième album Wisdom of Forgiveness. Le disque est majestueux, et honore, sur des pistes puissantes et mélodieuses, la philosophie Ubuntu (si bien résumée par la phrase “je suis parce que nous sommes”). Suivant une nouvelle fois les pas de Mandela, Vusi Mahlasela voyage jusqu’en Suède, un pays allié de longue date au mouvement de libération et un centre culturel florissant du nord de l’Europe.

Le pays nordique devient alors le théâtre d’une merveilleuse rencontre entre le chanteur et Jive Connection, un groupe de jazz et de soul de premier rang en Suède. Ils sont notamment dirigés par le batteur du groupe Little Dragon Erik Bodin, qui se souvient avoir « rencontré Vusi pour la première fois au début des années 90, lors d’un programme d’échange entre musiciens suédois et sud-africains. Je l’ai tout de suite vu comme un musicien très inspirant et très curieux, et ce fut le début d’une relation musicale très riche.» L’alchimie entre le groupe et le chanteur venu de l’autre bout du monde est alors si forte que la bande se lance dans une tournée réussie en Europe et en Afrique. Comme l’explique Bodin, l’approche sincère de Jive Connection, fusionnée à la sagesse et au son d’exception de Mahlasela et de son compatriote Norman Zulu, sonne juste et authentique. « C’était fantastique de travailler avec Vusi et tous les musiciens suédois. Vusi et Norman Zulu ont appris aux Suédois à faire tous leurs chœurs dans toutes ces différentes langues sud-africaines. Et je me souviens que j’étais tellement impressionné par la voix et les arrangements vocaux de Vusi. Il faisait tout dans l’instant, en direct.»  Pourtant, les rares enregistrements de cette session sont restés inédits, prenant la poussière dans les archives du producteur Torsten Larrson.  

Vingt ans plus tard, les “archéologues” du label Strut Records donnent vie aux pistes enregistrées dans un album commun nommé Face To Face. Prévu pour la fin du mois de janvier, il comprend 14 titres groovy alliant sonorités des townships, touches de reggae et influences jazz. « Le son de Vusi est limpide, extraordinaire. Sa voix est magnifique, explique Erik Bodin, et nous avons apporté de l’audace, du caractère, encore plus de groove, et notre grand producteur Torsten Larsson a mixé le tout pour en faire quelque chose de magique. C’est de la musique joyeuse, pleine d’amour et d’espoir, qui explore une grande palette d’émotions ». Face To Face est l’occasion pour Mahlasela de continuer encore sa lutte pour la liberté à travers des thèmes universels, intemporels et pertinents. Le single du projet, « Faceless People », aborde le sujet de la maltraitance des enfants, sur une bande-son toujours aussi rebelle. 


Face To Face disponible le 27 janvier via Strut Records.

Chargement
Confirmé
Chargement
Confirmé