Labelle et son Orchestre Univers font vibrer le maloya électronique au rythme de l’Océan Indien

Pour son troisième album, Labelle s’associe à l’Orchestre National de la Réunion pour une odyssée sonore entre post-maloya et expérimentations électroniques.

Deux ans après Univers-Île, le producteur français originaire de la Réunion Jérémy Labelle revient sur Infiné avec un album prévu pour le 5 avril. Entre passé et futur, transe et sérénité, organique et électronique, rythmes de l’Océan Indien et techno de Detroit, la musique de Labelle déconstruit et interroge les éléments qui la composent.

Né à Rennes, d’un père réunionnais et d’une mère originaire de la Mayenne, il baigne dès sa jeunesse dans un mélange musical qui deviendra sa marque de fabrique, entre les musiques de l’Océan Indien, comme le Séga, qu’écoute son père, les musiques électroniques planantes à la Jean-Michel Jarre dont raffole sa mère et les disques de techno que son frère aîné lui fait découvrir.

En 2011, il s’installe à la Réunion où il deviendra compositeur à plein temps, suivant un appel intérieur à se rapprocher de ses origines musicales et sociales. Son deuxième album Univers-Île, où figurent plusieurs légendes du Maloya comme Zanmari Baré ou Nathalie Natiembé, est le fruit de ce travail de recherche développé sur l’île, et est accueilli avec grand intérêt par la critique.

Ce nouvel album, dont le premier extrait « Playing at the End of the Universe » est en écoute, repousse les limites sonores de l’artiste, grâce à une collaboration inédite :

« Pour résumer, on m’a prêté l’Orchestre National de la Réunion, composé d’une quarantaine de musiciens […] J’en ai gardé douze, j’ai restreint volontairement l’orchestre à quelques familles d’instruments et c’est comme ça qu’est né l’Orchestre Univers, comme l’écriture des morceaux.»

Composé spécialement pour l’Orchestre Univers et enregistré en live au cours de quatre concerts, l’album revisite trois titres de la discographie de Labelle et propose sept inédits. Il donne une toute autre dimension à la musique de l’artiste, alternant espaces de respirations et moments de tension extrêmes.

Retrouvez notre interview au-delà des océans de Labelle.

Orchestre Univers de Labelle sortira le 5 avril sur Infiné. Précommandez-le sur Bandcamp.

Lire ensuite : Trans Kabar : quand le rock et le maloya parlent d’une même voix