Kondi Band est le lien direct entre la techno et la musique africaine

Écoutez le nouvel extrait du premier album de Kondi Band.

Le mythique label anglais Strut Records dévoile Kondi Band, un nouveau projet afro-électronique, fruit d’une collaboration entre le Sierra-Léonais Sorie Kondi, joueur de kondi, et le DJ/producteur américain Chief Boima, également originaire de Sierra Leone.

Tout commence en 2007 quand Chief Boima tombe par hasard sur le clip de « Without money, no family » de Sorie Kondi. Le chanteur sierra-léonais, qu’on appelle également le Stevie Wonder africain, tape tout de suite dans l’œil du producteur américain. Grandement inspiré par la voix et les mélodies de Sorie, le DJ américain s’empresse de le remixer. Le manager de Kondi décide alors de lancer une campagne crowdfunding pour envoyer son artiste en tournée américaine, bien évidemment accompagné de son remixer Chief Boima. Une fois ensemble, les deux compères se prennent au jeu de la collaboration en travaillant sur de nouveaux enregistrements qui constitueront le noyau de Belle Wahalla, premier EP de Kondi Band.

« Cet album crée un lien direct entre la techno née dans les villes noires du Midwest américain, où j’ai grandi, et les racines de la musique africaine » décrypte Boima. « Sorie Kondi joue d’un instrument acoustique traditionnel, mais il imagine la musique comme s’il était producteur de techno ».

L’album Salone de Kondi Band sortira le 2 juin via Strut Records.

Related stories: