Écoutez le premier extrait d’Antilles Méchant Bateau, la nouvelle compilation de Born Bad

Prévu pour le 21 septembre, Antilles Méchant Bateau vous fait naviguer dans le melting-pot rythmique caribéen.

Après une géniale compilation sur le Boogaloo créole, le label parisien Born Bad Records continue de démontrer que la musique antillaise, ce n’est pas que La Compagnie créole et les couplets « doudouistes ». Comme dirait Jacques Denis, « cette vision déformée colle encore à la peau des Antillais, comme au bon vieux temps des colonies. »

Cette nouvelle compilation prévue pour le 21 septembre, Antilles Méchant Bateau, a pour but de mettre en lumière les artistes qui, sans être numéro un, tapèrent sur les tambours pour affirmer leur identité créolisée, et chantaient un autre quotidien que celui que l’on a donné à la becquée aux Métropolitains.

Découvrez en exclusivité le premier extrait, « Antilles Méchant Bateau » : « un low tempo aux faux airs de boléro, en fait un pur coup de blues et un terrible solo de saxophone. Quoi de plus normal pour donner le diapason de cette sélection, où la biguine reprend ses couleurs d’origine, plongée dans la noirceur du tambour gwo ka. Ce 45-tours sous étiquète Aux Ondes fut enregistré par André Mahy dans les années 1960 chez Cellini, l’une des deux grandes maisons de la Guadeloupe. Dans ses roulements de tambours comme dans son chant déchirant, il rappelle qu’avant d’en arriver là, au mitan des années 1960, l’histoire des Antilles s’est écrite dans l’océan de larmes que fut l’Atlantique noir dont parle si bien le poète philosophe martiniquais Edouard Glissant dans L’Archipel des Grands Chaos. »

Écoutez « Antilles Méchant Bateau » sur les autres plateformes digitales ici.

Lire ensuite : Boogaloo créole : le disque rayé qui fait rayonner les Antilles