→ Passer directement au contenu principal
The Pan African Music Magazine
©2022 PAM Magazine - Design par Trafik - Site par Moonshine - Tous droits réservés. IDOL MEDIA, une division du groupe IDOL.
Le lien a été copié
Le lien n'a pas pu être copié.
Illustration de @claude.joyeux

Le meilleur de l’amapiano en 2021

2021 a été une année de folie pour l’amapiano, dont la puissance continue de fasciner le monde entier.

Des morceaux tels que « Dakiwe », « Umsebenzi Wethu », « 66 », « Nkao Tempela », Young « Adiwele » et « Asibe Happy » ont dominé les radios locales et internationales ainsi que les petits écrans, pour littéralement devenir les bandes sonores de nos propres vies, accueillant toujours plus de nouveaux artistes au sein de ce vibrant mélange de sons sud-africains qui font de l’amapiano la fierté du pays. Cependant, notre sélection ne s’intéresse pas aux titres qui ont atteint les tops des charts, ni à ceux qui ont dominé les tendances sur les réseaux sociaux ou les playlists du streaming. Il s’agit plutôt de productions qui ont marqué des moments forts dans la vie des gens en Afrique du Sud et à l’étranger, certains tracks déjà célèbres et d’autres en passe de l’être, accompagnés de vidéos survoltées ou bien parfois d’un simple téléchargement sur YouTube. Voici donc des morceaux qui résonnent comme des tranches de vie sur le dancefloor, au son desquels on pourra, au choix, faire de l’exercice physique, cuisiner, apaiser les tensions de notre monde en crise, ou s’abreuver d’une nouvelle énergie au saut du lit. Bien que la sélection se limite aux vingt titres qui ont marqué notre année – tâche ardue ! – on ne peut qu’encourager les nouveaux fans du genre à trouver les pépites qui les feront vibrer : l’histoire musicale de l’Afrique du Sud n’a pas fini de nous surprendre avec l’amapiano, mais aussi avec les nouvelles sonorités et fusions d’afrotech, de trap et de Bacardi house, qui n’ont cessé de faire émerger de nouveaux talents et d’élargir l’horizon sonore de ce pays d’Afrique australe.

Écouter la sélection dans notre playlist sur Spotify et Deezer.

par Shiba Melissa Mazaza

Zaba, Dlala Thukzin
« iStofu »

Avec déjà une solide carrière dans la deep house et l’afrotech, le producteur et DJ Dlala Thukzin a connu une accélération de trajectoire fulgurante en 2021, grâce à une série d’excellentes sorties qui l’ont mené à collaborer avec Def Jam Africa. Quant à la chanteuse Zaba originaire de Durban, celle-là même qui a conquis le public avec le disque d’or « Phuze », la voici de retour après avoir ouvert une nouvelle voie entre les genres, à un moment charnière pour la scène électronique d’Afrique du Sud.

DJ King Tara
« Mvuseni »

Connu pour ses mixes soignés d’amapiano underground, DJ King Tara a choisi de ralentir le tempo pour offrir un groove dont le crescendo vers un sommet percussif accompagné de voix pourrait en un clin de beat convertir n’importe quel amateur de house au genre sud-africain. À l’instar de la plupart des meilleurs morceaux d’amapiano qui « leakent » en mauvaise qualité sur YouTube histoire de tester les auditeurs, « Mvuseni » n’est pas encore officiellement sorti. En attendant mieux, laissez-vous convaincre par ce superbe morceau à tendance deep house, disponible uniquement sur YouTube.

Musa Keys, Babalwa M, Aymos, Soa Matrix, Kelvin Momo, Mas Musiq
« Ku ShuShu »

Musa Keys est au sommet de son art depuis un certain temps déjà, auteur d’un « Possible » co-produit avec DBN GOGO ainsi que du track à succès « Vula Mlomo » de Sir Trill et Nobantu Vilakazi (un morceau qu’on désigne affectueusement en Afrique de l’Est par son refrain, « Qho qho »). Le casting exceptionnel composé de la chanteuse Babalwa M et de son confrère Aymos – qui cette année ont sorti chacun un album remarqué, respectivement Aluta Continua et Yimi Lo – se marie à merveille avec les super-producteurs Kelvin Momo et Mas Musiq, ce dernier étant la révélation indéniable du dernier album de « Tsonga Michael Jackson », TAYO.

Kelvin Momo, Ch’cco, Yums, Ta Skipper, Tlholo
« Ivy League »

L’album est assurément le chef-d’œuvre très attendu de Kelvin Momo, pionnier de la branche private school du genre, mais c’est le morceau-titre lui-même qui se distingue de l’excellente tracklist. Avec ses 16 minutes, la longue composition adopte les aspects fondamentaux de l’amapiano et introduit de nouveaux éléments de trap, une innovation qui n’est pas sans rappeler l’introduction des voix chantées par Focalistic. Comptant avec le faiseur de hits Ch’cco – repéré avec « Nkao Tempela » – pour rendre un hommage multiple au passé, au présent et au futur de l’amapiano, cette production est d’une finesse rare, enchaînant skats et percussions d’une qualité jusqu’ici inégalée : Ta Skipper (dont on peut entendre les guitares chez l’emblématique Lucky Dube) s’y distingue par son jeu de cordes impeccable, faisant de ce voyage de plus d’un quart d’heure une expérience unique.

Soa Mattrix, Lee Mckrazy
« iPiano Selifikile »

Sounds of Africa avait déjà apporté à Soa Mattrix un respect plus que mérité, l’aidant à se faire connaître comme celui qui a fourni les beats pour les voix de Sir Trill, Soulful G, Hulumeni et Mashudu. Après Tintswalo, un dernier excellent album coproduit avec la magie de DJ Maphorisa, on ne pouvait s’empêcher d’aller revisiter Sounds of Africa et ses pépites qui l’ont rendu célèbre. « iPiano Selfikile » est le morceau parfait pour réchauffer le dancefloor, un track addictif qui ne vous lâchera pas pendant un certain temps, si vous prenez à cœur d’apprendre les questions-réponses vocales de Lee McKrazy.

Heavy K, Aymos
« Kahle »

Heavy K a beau n’être arrivé que tout récemment dans l’amapiano, il fait déjà sien le genre, ajoutant sa propre signature percussive sur Respect The Drumboss 2021 – un « respect » hautement mérité. Le casting est plein à craquer de hitmakers – Boohle, Bassie, Malumnator et Sino Msolo – habitués aux succès afro-house et amapiano ; et les rassembler sur une même tracklist est une belle façon de mettre en valeur la polyvalence de ces artistes dans le genre et au-delà. Ici sur « Kahle », la voix d’Aymos s’entrelace superbement avec les guitares et les sifflets entraînants.

DJ Sumbody, Drip Gogo, The Lowkeys
« Iyamemeza »

The Lowkeys est un groupe à voir en live absolument, accompagné d’un Big Zee qui donne à leur performance le corps et l’énergie adéquats. Le son parfait pour donner un coup de fouet à votre journée, avec notamment les parties vocales étonnantes de Drip Gogo sur « Iyamemeza », accompagnées d’une ruée de caisses claires imitant le chant des coqs convoquant une nouvelle aube. Ne manquez pas non plus d’écouter le trio atteindre des sommets d’alchimie sur « Ayavuma ».

Demolition Boiz, Ennkay
« Stay With Me »

Brimming with romance and longing, “Stay with Me” comes from KZN-based crew Demolition Boiz, a duo forming Effusion de romantisme et de nostalgie, « Stay with Me » est une nouvelle sortie du duo Demolition Boiz, basé à KZN, dont les membres intègrent aussi le crew Natal Piano Movement dont l’objectif est de s’établir comme les fournisseurs officiels de la nouvelle vague du genre. Les fans de Drip Gogo apprécieront la voix soyeuse d’Ennkay posée sur l’instru imparable de des Demo-Boiz basée sur des log drums.

Shuffle Muzik, Jay Sax
« Kasi Sax »

Shuffle Muzik a toujours eu un penchant pour des arrangements impeccables, notamment sur l’album Sgubu Sa Mapiano, tandis que sur « Kasi Sax », il laisse s’exprimer le magnifique saxophone du musicien Jay Sax. Le morceau private school puise dans le solide héritage jazz de l’Afrique du Sud, en exploitant la puissance du « Winds of Change » de Jimmy DluDlu pour un résultat indéniablement nostalgique qui ne manque jamais de faire danser les Sud-Africains. 

Bassie, Boohle, T-Man SA
« Sizani »

Le producteur T-MAN SA n’a pas chômé cette année, notamment avec son travail sur le premier album de Bassie, Msholokazi, ou en duo avec l’auteur-compositeur-interprète Boohle – sans aucun doute la plume la plus demandée de la scène en ce moment – ou lors de collaborations avec des artistes comme Njelic, Mpura, Ntokzin et Josiah De Disciple. « Sizani » est une ode aux DJs du monde entier, un beau geste de reconnaissance à nos maestros de la musique.

Caltonic SA, DJ Buckz, Thabz Le Madonga
« Super Star »

Caltonic est un producteur essentiel de la scène, ayant déjà travaillé avec Davido, Master KG et Makhadzi, et qui a récemment vu un de ses titres rejoindre la tracklist de la toute première compilation amapiano à atteindre les rivages européens – Amapiano Now, belle sélection par le label de NTS Radio. Ce « SuperStar » de Caltonic SA crée dès le début une attente excitante, avec son approche minimaliste et captivante. 

De Mogul SA, Gaba Cannal, Michell
« MaLavo »

Gaba Cannal, l’un des producteurs pionniers de l’amapiano, fait équipe avec son collègue de Mafikeng, De Mogul SA, et Michell Faith, chanteuse zimbabwéenne, pour une ballade imparable. « MaLavo » (pour « my love ») est une chanson diablement accrocheuse, avec sa combinaison idéale de mots doux en anglais et isiZulu.

Blaqnick, MasterBlaq, Kucka, Kyliembailey
« Honey (B&M Revisit) »

Ce qui a commencé comme un duo TikTok entre la beatmakeuse Kučka et la chanteuse californienne Kylie Bailey se voit magnifiquement transformé par Blaqnick & Masterblaq dans leur version revisited. Nicolas « Blaqnick » Maloka, affectueusement surnommé « the Black superman », est également connu pour son travail sur le « Khuza Gogo » de DBN GOGO et sur « The Whistling Man » avec Uncle Jo. Et avec son frère Masterblaq en sideman, le duo est inarrêtable de créativité.

Amu Classic, Kappie, Djy Jaivane, Mashudu
« Qhude »

La chanteuse Mashudu atteint aisément la note juste sur cette production entraînante façonnée par DJ Jaivane, un des beatmakers les plus respectés depuis l’émergence de l’amapiano. Si vous êtes convaincus par ce titre mélodique, ne manquez pas le mix de DJ Jaivane sur la chaîne Youtube de Groove Cartel pour voir l’artiste en action pendant une heure entière.

Mas Musiq, Young Stunna, Bongza, Nkulee501, Skroef 28
« Ntwana Yam »

Young Stunna a fait un excellent travail pour s’imposer cette année comme un producteur qui compte, son album Notumato ayant rejoint l’écurie Piano Hub de Kabza, sans compter une série de sorties plus qu’agréables. Mas Musiq continue de séduire le public autour du le monde avec ses productions habiles, et « Ntwana Yam » est un titre qui derrière sa fierté assumée, regorge d’émotions et de romantisme.

MDU aka TRP, Kabza De Small
« Louder »

Kabza De Small a passé son année à sortir de la musique de grande qualité en quantités affolantes, à la fois en solo mais aussi en tant que moitié de Scorpion Kings. Dans le LP Pretty Girls Love Amapiano Vol 3, il fait équipe avec Mdu aka TRP pour une sélection de pas moins de 50 titres qui rend peu aisé le choix d’un seul titre à mettre en avant. La vérité est que Mduduzi « Mdu aka TRP » Mangena est un élément essentiel de la scène depuis des années, une voix déterminante dans le développement du genre. Dans cette interview avec Oskido, le pionnier du kwaito, Kabza explique comment Mdu a été le premier à introduire le log drum dans les instrus d’amapiano, et ce « Louder » à la production parfaite parle de lui-même, élevant à la fois la barre des décibels et celle de la qualité du genre.

Mr JazziQ, Mellow & Sleazy, M.J, Djy Ma’Ten, Matute Boy
« 10111 »

Grâce à l’expérience et les compétences de JazziQ, le duo désormais trio s’accorde à merveille, avec un chant qui simule les sirènes de la police sud-africaine. « 10111 » est en effet le numéro d’urgence local, que personne n’osera appeler lorsqu’on entendra retentir ce titre après l’heure du couvre-feu ! Mellow & Sleazy continuent faire tous les doutes avec leurs prestigieuses sorties comme « Bopha », « Nkao Tempela », « 16 Days No Sleep », « Zwonaka » et l’EP « Kwa Kwa ». 

Tee Jay, ThackzinDj, Thabiso Lavish, Dlala Thukzin, Mpura, Nkosazana Daughter, Rascoe Kaos, Moscow
« Amacala »

Avec pour atout un casting solide et interminable, « Amacala » était censé sortir beaucoup plus tard dans l’année, mais le décès soudain du célèbre chanteur Mpura a avancé l’heure de rendre hommage à une des grandes figures de l’amapiano.

Unlimited Soul, DBN Gogo
« After Breakdown »

Bien qu’il ne soit encore disponible nulle part en dehors de YouTube, « After Breakdown » voit DBN GOGO déployer toute sa force de production aux côtés d’Unlimited Soul, peu de temps après leur EP de cinq titres, Break Through. Les deux artistes utilisent le son et le silence pour offrir un titre sur lequel il est presque impossible de rester immobile. Alors que GOGO vient d’être nommée curatrice du partenariat entre Boiler Room et les studios True Music de Ballantine’s à Johannesburg, espérons que d’autres pépites musicales en sortiront !

Musketeers feat AzMo
« Danko »

« Danko » est la toute dernière production du trio namibien Musketeers en collaborations avec la chanteuse Azmo, qui a suscité un grand intérêt dans toute l’Afrique australe. « Danko » – qui se traduit grossièrement par « merci » –, se rapproche rapidement de l’objectif du groupe, d’atteindre le million de vues. DJ JOJO, DJ Zonesh et DJ Skull ont créé un trio imparable qui devrait bientôt voir ses productions remixées par Focalistic.

Chargement
Confirmé
Chargement
Confirmé