fbpx → Passer directement au contenu principal
The Pan African Music Magazine
©2023 PAM Magazine - Design par Trafik - Site par Moonshine - Tous droits réservés. IDOL MEDIA, une division du groupe IDOL.
Le lien a été copié
Le lien n'a pas pu être copié.
Deena Abdelwahed signe la B.O. d’un spectacle queer inédit
Essia Jaïbi (c) Bachir Tayachi
Il y a 2 semaines

Deena Abdelwahed signe la B.O. d'un spectacle queer inédit

Deena Abdelwahed vient de terminer la bande originale d’une pièce de théâtre inédite dédiée au tabou de l’homosexualité dans le monde arabe. L’EP qui porte le nom de la pièce Flagranti, sortira début février sur le label Shouka. Présentations.

Première nationale, une pièce de théâtre dénonce les persécutions de  la communauté LGBTQI+ en Tunisie. Fiction queer produite par Mawjoudin We Exist mise en scène par la jeune dramaturge Essia Jaïbi, Flagranti (« flagrant délit »), raconte l’histoire d’une bande d’amis dont la vie se retrouve bouleversée après avoir voulu signaler à la police la disparition d’un de leurs camarades. Deux d’entre eux sont alors placés en garde à vue, quand les enquêteurs découvrent leur orientation sexuelle à l’occasion d’un interrogatoire musclé… Avec près d’une dizaine de représentations à guichets fermés données cet été dans la capitale tunisienne, la pièce s’attaque de façon frontale à la criminalisation pénale et juridique de l’homosexualité en Tunisie.

Né d’une proposition de l’association Mawjoudin We Exist*, qui organisait en janvier 2018 le premier Festival du film queer à Tunis, Flagranti est mise en musique par Deena Abdelwahed. Un choix de cœur et de création pour la metteuse en scène : “Deena est une des premières à avoir été convoquée en tant que partenaire artistique sur le projet” explique Essia Jaïbi. “Deena est une amie, je me retrouve dans son style musical ainsi que dans sa proximité avec la cause et la communauté queer.

Deena Abdelwahed © Judas Companion

J’ai donné beaucoup d’idées, d’indications, de pistes à Deena pour ensuite découvrir et me laisser surprendre par sa création, poursuit Essia Jaïbi. Elle nous a vu travailler avec les acteurs, elle a expérimenté la création du spectacle en temps réel, qu’il s’agisse des parties improvisées, de la méthode de création, des écritures collectives, notamment sur les dialogues, comme des temps de discussion. Six mois durant, une dynamique d’allers-retours s’est installée, jalonnée de propositions, d’essais, d’échanges et d’idées à la recherche d’une forme d’équilibre. Certains morceaux ont mis du temps à émerger, d’autres ont jailli très vite.

Le résultat ? Quatre pépites de Bass music instrumentale, rythmiquement très, très techniques, mais dans le même temps extrêmement pulsionnelles et instinctives. L’ E.P. bénéficie par ailleurs des arrangements de Khalil Epi, moitié du binôme ultra-percussif Frigya. Coup de cœur de la rédaction, le track Flirt est un sommet d’IDM (Intelligent Dance Music) décentré, pris quelque part entre Aphex Twin et d’obscures faces B imaginaires d’Animal Collective :  “en fait, c’était la première fois que je mettais en scène une pièce avec de la création sonore” nous a confié Essia. “Pour Flagranti, le challenge était de trouver une identité, une teinte sonore à ce spectacle spécifique. Ensemble avec Deena, nous avons balisé, défriché un terrain jusqu’ici vierge, pour tenter de répondre aux questions, qu’est-ce qu’un spectacle queer dans notre pays ? Quelle en serait la bande-son ? Décalée, poignante, la musique composée par Deena raconte la violence, la brutalité de la condition LGBTQI+ en Tunisie. Ce spectacle existe en partie pour faire prendre conscience du malheur et de la situation de toute une communauté persécutée ici. C’est une bande-son douce-amère, qui fait danser les gens, mais peut aussi faire grincer des dents.

Productrice pulsionnelle embusquée derrière les murs de son home studio, Deena Abdelwahed est une des artistes qui a mis en lumière la très turbulente scène électronique tunisienne. Après ses débuts au sein du collectif bruitiste World Full Of Bass, la musicienne rejoint la nébuleuse Arabstazy, avec qui elle va charbonner ses boucles étranges et sa Bass Music sombre aux quatre coins de la Méditerranée. Deena a signé sur le label parisien InFiné deux albums : “Klabb”, sorti en 2017 et “Dhakar” en 2020. Avec la sortie de ce nouvel E.P. Flagranti, elle opère son retour au sein de la milice musicale tunisiano-lyonnaise Shouka Records, avec qui elle partageait la scène à ses débuts.

Deena Abdelwahed Flagranti (Shouka – Infiné, 3 février 2023).

Deena joue ce samedi 14 janvier à partir de 22h30, à l’Ircam. Elle y présentera un nouveau travail autour de la microtonalité de la voix ainsi que des percussions digitales.

* Mawjoudin We Exist est une ONG de lutte pour l’égalité des droits LGBTQI+ au sein de la société tunisienne. L’association combat l’oppression, en promouvant la diversité et la non-discrimination.

Cover par Boshra Jallali
Chargement
Confirmé
Chargement
Confirmé