Lafawndah danse le flamenco avec sa mère dans le clip de ‘Daddy’

La chanteuse française aux racines égyptienne et iranienne explore les relations mère-fille à travers la danse.

Lafawndah a dévoilé les visuels de « Daddy », un des titres de son album Ancestor Boy. Réalisé par elle-même et Claire Arnold, le clip tourné à Londres montre la chanteuse et sa mère qui explorent leur relation mère-fille à travers la danse, plus particulièrement le flamenco. La chorégraphie prend la forme d’un affrontement, parfois proches, dérivant quelque peu, poussant et reculant.

Lafawndah explique : « De toutes les vidéos que j’ai faites, ‘Daddy’ est la plus personnelle. Probablement comme toutes relations mère-fille, le lien entre Zohreh et moi a toujours été complexe et dynamique. Mon espoir et mon but en concevant ce court-métrage était de créer un espace où ses études sur la danse et la performance, restées jusque-là dans le cadre du privé, pourraient être mises en lumière. Je continue à croire que l’art conserve son potentiel originel en tant que théâtre de rapprochement, pour contrebalancer les poids et les pressions qui pèse sur l’esprit : guérir et venger par le même geste. Nous nous sommes retrouvées dans notre amour partagé pour le flamenco par des approches très différentes : d’une part, par un apprentissage classique, d’autre part, à travers les films déchainés, épiques et romantiques du réalisateur Carlos Saura. Je voulais illustrer le sujet de ‘Daddy’ – le cheminement permettant de décider ce que vous conservez de votre héritage famille et ce dont vous vous libérez – aussi clairement que possible. Même le jour du tournage, on ne savait pas vraiment comme ça allait se passer ; mais grâce à une équipe incroyable, à la disponibilité et au courage de ma mère, je pense que nous avons pu nous rencontrer ailleurs, selon d’autres lois, pour exorciser et exprimer certaines choses que n’avons pas pu nous dire avec des mots. »

Revisitez notre interview de Lafawndah.

Lire ensuite : Flying Lotus, tout feu tout flamme