Les 8 albums à écouter cette semaine

Cette semaine, on vous propose une sélection d’albums et EPs sortis sur les plateformes.

Avec Mayra Andrade, Dj Khalab, Charlotte Adigery Angel Bat Dawid, Timaya et plus encore.


Charlotte Adigery
Zandoli

Originaire de Ghent en Belgique, Charlotte Adigery s’inspire des musiques traditionnelles de ses ancêtres martiniquais, notamment de rythmes tels que le gwoka, et les mélange avec un son électronique synthétique, réchauffé par le timbre soul de sa voix. Entre storytelling poignant, refrains accrocheurs et univers absurde et décalé, ce nouvel EP confirme la versatilité du talent de l’artiste. En témoignent les 2 singles “Paténipat”, véritable dancefloor-filler qui ne manque pas de subtilité, et “High Lights”, ôde pop et décalé aux  perruques synthétiques.

Retrouvez Charlotte Adigery dans notre playlist Noir Wave sur Spotify ou Deezer.


dj khalab black noise remixed

DJ Khalab
Black Noise Remixed

Après le succès de l’album Black Noise 2084, sorti en juillet 2018, On The Corner nous gratifie d’un EP composé de trois remixes du producteur afro-futuriste DJ Khalab. Les artistes Afrikan Sciences, Blood, Wine or Honey et Hieroglyphic Being ré-imaginent et approfondissent les morceaux de Khalab, où polyrythmies, chants oniriques et synthétiseurs se mélangeant dans un mélange d’émotions uchroniques. Les matières sonores issues du Musée royal de L’Afrique centrale de Bruxelles se mélangent aux motifs rythmiques complexes des producteurs, questionnant l’héritage de l’histoire coloniale tout en créant un univers sonore empreint d’idéalisme.


Mayra Andrade
Manga

5 ans après la sortie de Lovely Difficult, Mayra Andrade sort Manga, un album entièrement chanté en créole cap-verdien et portugais. Un album de référence qui s’inspire de Lisbonne, ville ou elle réside aujourd’hui. Ce disque ancré dans la modernité rassemble les rythmes de la musique africaine moderne et ses racines capverdiennes. Enregistré entre Paris et Abidjan, On y retrouve Kim Alves, le célèbre instrumentiste capverdien, ainsi que 2B et Akatché venant tout droit de la scène musicale urbaine d’Abidjan et de Dakar (proche de Sidiki Diabaté ou Mr Eazi) qui apportent cette touche moderne au son du disque.


Flamingo Pier
Flamingo Pier EP

Le collectif de musique Flamingo Pier est à l’origine de quelques unes des meilleures soirées de l’Est de Londres et de Nouvelle Zélande. A la suite de leur premier EP, les DJs résidents Luke Walker, Dominic Jones et Bradley Craig ont élaboré quatre morceaux taillés pour le dance-floor, influencés par le boogie, la disco et l’afro-house qui caractérise l’essence de leurs événements.

Les synthés disco et les boîtes à rythme incisives se mélangent à des percussions afro-centrées et des chants oniriques dans un mélange disco-boogie efficace. La sortie de nouvel EP coïncide avec les dates du Flamengo Pier Festival à Waiheke en Nouvelle Zélande, qui comptera sur la participation d’artistes tels que Tim Sweeney (Beats in Space), Harvey Sutherland, CC:Disco, Lord Echo, Julien Dyne et Earthboogie.


Tellaman
God Decides

God Decides, premier album de Tellaman, compte sur la participation des voix puissantes de Shekinah et Nasty C en plus de la sienne, dont le timbre doux et la sincérité lyrique résonnent profondément. Né à Durban, Tellaman, de son vrai nom Thelumusa Samuel Owen, commence très jeune à expérimenter avec une large variété d’instruments et de rythmes. Musicien autodidacte, il a affiné son talent à travers un grand nombre de concerts et festivals. Mais c’est avant tout le single “Drinks And Music ft. Okmalumkoolkat”, tiré de son album “Soul Candi Sessions 15” qui l’a propulsé sur les devants de la scène et a fait de lui un musicien confirmé.


Angel Bat Dawis
The Oracle 

Enregistré sur son téléphone à différents endroits de la planète, de Londres à Cape Town, The Oracle est le premier album de Angel Bat Dawis. L’intégralité de l’album a été élaboré de ses mains, ainsi chaque instrument, chaque voix est joué et mixé par l’artiste elle-même.

Signé sur l’excellent label de Chicago International Anthem, The Oracle est un album de free poignant, qui explore la question raciale à travers des expériences intimes. Angel, clarinettiste, chanteuse et compositrice, nous livre un album unique et spirituel.


Timaya
Chulo Vibes

Chulo Vibes, le nouvel album de Timaya, inclut la participation de la star nigériane Burna Boy, d’Alikiba, vainqueur de la Tanzanian Music Award et du chanteur de soca Michel Montana, originaire de Trinidad. Ce projet marque le retour du chanteur de pop nigérian après 5 ans d’absence. Depuis la sortie de son premier album True Story en 2007, suivi de Gift and Grace l’année d’après, le succès de Timaya n’a cessé de croître. S’en sont suivis un grand nombre d’albums, avec un rythme de sortie annuel, et une succession de collaborations. Ce nouvel album est à la hauteur de sa carrière et “Pull Up”, le titre avec Burna Boy est déjà devenu un hymne dancehall.


Cotonete
Super-vilains

Quinze ans après leurs débuts, Super-vilains est le premier album du groupe formé par Florian Pelissier et Frank Chatana. Toutes ces années le groupe sera passé par des bars, salles et festivals, jusqu’à sortir des EPs et maxi avant de s’attaquer au format roi de l’album.

Avec l’influence du jazz-funk comme carburant, Super-vilains visite l’Afrique et l’Amérique du Sud, serpente dans les rues des villes grouillantes et électriques, se suspend à des moments de grâce féminine. 9 titres avec un groove unique d’une précision sans égale qui nous transportent dans une ambiance cinématographique seventies. Un premier album de haut vol qu’on vous recommande chaudement.


Lire ensuite : 5 albums classiques du Nigeria des années 70