Gili Yalo est de retour avec le clip hautement psychédélique ‘Sew Lesew’

Le compositeur et chanteur israélien d’origine éthiopienne Gili Yalo est de retour avec un clip pour son nouveau single « Sew Lesew ». Un titre qui parle de la question des réfugiés et des frontières.

Après la sortie de son premier album fin 2017 et un passage remarqué aux Trans Musicales de Rennes, Gili Yalo revient avec « Sew Lesew », sorti sur Dead Sea Recordings.

Enregistré à Forth Worth, au Texas, avec les super-producteurs de Nile City Sounds, « Sew Lesew » dégage une énergie rock indéniable. On retrouve cette influence texane dans le clip, tourné dans une esthétique VHS. Paysages désertiques, Harley Davidson, effet fond vert old-school et couleurs psychédéliques sont réunis pour une vidéo digne des scènes les plus hallucinées d’Easy Rider.

Sew Lesew veut dire “d’être humain à être humain”. […] C’est une chanson qui parle du concept de vivre sans frontières autour de nous, un sujet qui m’intéresse énormément, qui me préoccupe beaucoup même« , raconte Gili Yalo.

Il a en effet été concerné par ces problématiques, sa famille ayant fui l’Ethiopie, durant la famine de 1984, vers des camps de réfugiés au Soudan, puis en Israël. Ce morceau traite de la crise des relations humaines et sociales que Gili perçoit en Israël et dans le monde.

« Le changement aujourd’hui est déjà en marche, les sociétés deviennent de plus en plus multiculturelles, personne ne peut stopper ça. […] Ne perdons pas de temps à nous battre entre nous, essayons de faire de nos pays respectifs des pays plus accueillants, où chacun pourra se connecter aux autres, peu importe d’où il vient. »

Retrouvez « Sew Lesew » dans notre playlist Noir Wave sur Spotify ou Deezer.

Lire ensuite : La transe poétique d’Aziz Sahmaoui