Edmony Krater annonce son grand retour avec ‘An ba Jouk’

Edmony Krater

En exclusivité, découvrez le premier single de An Ka Sonjé, le nouvel album du guadeloupéen Edmony Krater prévu pour le 2 février sur le label français Heavenly Sweetness.

Adulé par les diggers du monde entier, l’auteur, compositeur, chanteur et trompettiste guadeloupéen Edmony Krater fut redécouvert récemment grâce à la réédition de l’album Ti Jan Pou Velo chez Heavenly Sweetness. 30 ans après la première édition de ce classique, après de nombreux concerts anthologiques, l’artiste annonce un nouveau projet inédit, An Ka Sonjé, à l’image de son parcours musical : partant des rythmes du gwoka, il invente sa propre voie, universelle et contemporaine.

Lire aussi : Gwoka : la lutte dans la peau

Le premier single, ‘An Ba Jouk’, composé fin des années 90, symbolise la rencontre d’Edmony et son complice de toujours, Tcharly. La magie de la musique est toujours présente, entre traditions et modernités, du gwoka aux sons synthétiques. Krater explique : « cette chanson rend hommage aux coupeurs de cannes à sucre. Des hommes et des femmes travaillaient, sans relâche, sous les jougs des maîtres propriétaires des plantations, par temps de pluies et d’orages pour presque rien. »

Pour les amateurs de musique antillaise, le nom d’Edmony Krater résonne comme un tonnerre de mains s’abattant sur des peaux. Et pour cause. Depuis la fin des années 70 et la formation Gwakasonné, il est une référence en matière de gwoka, ce style typiquement guadeloupéen marqué par le passé esclavagiste où tambour ka et percussions sont le socle. Avant-gardiste, percussionniste, chanteur, trompettiste, Edmony s’est toujours appliqué à faire évoluer le gwoka, à le nourrir des influences, des préoccupations et des vibrations du moment.

Retrouvez Edmony Krater en concert le lundi 12 février au festival Au Fil Des Voix (Alhambra, Paris).

Écoutez le nouveau single d’Edmony Krater dans notre playlist Tropical Passion, sur Spotify et Deezer.

Edmony Krater

Lire ensuite : Heavenly Sweetness fête ses 10 ans : rencontre avec un de ses fondateurs