Les 6 albums à écouter cette semaine

Cette semaine, PAM vous propose une sélection d’albums et EPs sortis sur les plateformes.

Avec Makaya McCraven, Gerald Toto, A-Reece, Salif Keita, DJ Spinall et Vaudou Game.


Makaya Mc Craven
Universal Beings

Né à Paris, élevé en Nouvelle-Angleterre, résident à Chicago depuis de nombreuses années, Makaya McCraven est considéré comme l’un des meilleurs espoirs de la scène jazz de Chicago. En 2015 déjà, il redéfinissait le genre en présentant son concept musical organic beat music sur l’album In The Moment. Avec Universal Beings Makaya McCraven propose un disque qui incarne à la perfection la nouvelle dynamique jazz internationale. Sans doute son projet le plus élégant, le plus abouti à date depuis le point culminant de son concept musical. Porté par le label International Anthem, structure essentielle de la windy city, Makaya s’aventure à moderniser la musique et invite avec lui les principaux acteurs d’une scène brillante. On y retrouve Shabaka Hutchings, Nubya Garcia ou Ashley Henry…


Gerald Toto
Sway 

Gérald Toto est l’une des voix du célèbre trio panafricain « Toto Bona Lokua » (entouré de Lokua Kanza et Richard Bona), avec lequel il sort deux albums acclamés, et fait le tour du monde. Gérald a composé ce nouveau projet seul chez lui, dans son cocon. En se réinventant, il a trouvé sa ligne claire, et nous guide grâce à sa sublime voix vers les grands espaces de l’intime, comme s’il susurrait à l’oreille de chacun.  Il chante librement, dans sa langue imaginaire (celle du coeur). Sway est un bijou de subtilité, on se laisse porter par ses influences et métissages musicaux : romance pop, blues, jazz, samba, mélodies orientales, mandingues ou percussions caribéennes.


A-Reece
And I’m Only 21 

Après un couplet mémorable sur le BET Awards sud-africain aux côtés de Shane Eagle et Nasty-C, le MC A-Reece lâche un EP surprise confirmant, malgré son jeune age, sa position parmi les meilleurs lyricists du pays. Intitulé « And I’m Only 21 » (Et je n’ai que 21 ans), le projet rassemble cinq titres, tous réussis et cohérents, notamment grâce à la superbe alchimie entre le rappeur – qui est aussi producteur – et son beatmaker Mash Beatz.


Vaudou Game
Otodi

Enregistré dans le mythique studio OTODI (Office Togolais du Disque), à Lomé, le troisième album de Peter Solo accueille exclusivement des musiciens issus du cru togolais. Le roi du vaudou funk a confié le sort de ses rythmiques à un duo basse-batterie togolais, une manière imparable de laisser les clés du groove à des experts au feeling enseigné dans aucune école. Une manière aussi de mettre OTODI sur un chemin sonore résolument plus funk. Mention spéciale pour l’invité de marque Roger Damawuzan, présent sur deux morceaux, qui bombarde le micro de hurlements JamesBrowniens.


DJ Spinall
Iyanu

DJ Spinall sort des albums depuis maintenant trois ans en Octobre : My Story, son premier album sort en 2015, Ten en 2016 et Dreams en 2017. Annoncé la semaine dernière, cette année encore le DJ nigérian a.k.a.Top Boy revient avec Iyanu. Un album de 10 titres sur lequel sont invités les stars du moment, de Davido à Wizkid en passant par Burna Boy sur l’excellent titre « Serious ».


 
Salif Keita
Un autre Blanc

40 ans de carrière, de nombreuses formations musicales (Rail-Band du Buffet-Hôtel de la Gare, Ambassadeurs du Motel de Bamako, Ambassadeurs internationaux et dernièrement, Les Nouveaux Ambassadeurs) et des albums incontournables comme l’intemporel Mandjou (1978) ou le sublime Soro (1987). Tant de fructueuses collaborations, de distinctions et de prix engrangés au fil des décennies, de tournées aux quatre coins du monde qui ont scellé la réputation de celui qu’on appelle la Voix d’or de l’Afrique.

Nous voici, quarante ans plus tard, Un autre Blanc, un album de 10 nouveaux titres qui prolonge la lutte de Salif Keita pour les droits des albinos, action qu’intensifiera La Fondation Salif Keita pour les Albinos. Album qui, selon Keita, sera son dernier. Il y invite MHD, Angelique Kidjo, Yemi Alade, Alpha Blondy et les Sud-Africains Ladysmith Black Mambazo

Lire ensuite : Le rappeur Edgar revient de loin, et passe le Brésil au scanner