L’ambiance des soirées ElectrAfrique dans un mix de DJ Cortega

Le 23 novembre, ElectrAfrique fait escale à Paris, au Club Joséphine. Le fondateur DJ Cortega nous offre un condensé des soirées du collectif basé à Dakar en 30 minutes de mix.


Gagnez vos places pour la soirée Electrafrique au Club Joséphine, à Paris, le 23 novembre. Pour participer, envoyez votre nom et prénom à agenda@pan-african-music.com, en précisant « ElectrAfrique » en objet.


Cela fait maintenant plus de dix ans que le producteur et DJ suisse a laissé les États-Unis pour s’installer à Nairobi et créer ElectrAfrique. DJ Cortega a ainsi créé une bande de DJs et musiciens qui partagent l’amour des musiques contemporaines électroniques du continent comme l’afro-house mais aussi ndombolo, coupé-décalé, kwaito, gqom, ou kuduro. ElectrAfrique touche à tout ce qui est dancefloor urbain aux productions électronique tout en gardant une oreille sur les sonorités traditionnelles.

Cela fait cinq ans que collectif opère maintenant depuis Dakar, propageant ses soirées jusqu’à Madagascar, l’Afrique du Sud, Kigali, Addis-Abeba, Conakry ou encore Bamako.

Le 23 novembre, ElectrAfrique débarque au Club Joséphine à Paris, invitant Boddhi Satva, producteur centrafricain habitué du label Yoruba Records, en compagnie de la DJ parisienne Cheetah.

Pour vous donner une petite idée de l’ambiance des soirées ElectrAfrique, DJ Cortega nous a fait un mini-mix de 30 minutes qu’il raconte en quelques phrases ci-dessous.

« Un mix pour se mettre bien, en vue du lancement d’ElectrAfrique a Paris le 23 novembre ! La sélection reflète vraiment l’esprit panafricain d’ElectrAfrique puisqu’on retrouve des morceaux qui plongent leurs racines aux quatre coins du Continent, en provenance d’Afrique du Sud, d’Angola, du Congo, de République centrafricaine, du Cap-Vert ou encore du Mali…

On a une sélection qui commence assez deep, dans la tradition de la house sud-africaine suivi d’un remix sobre et percussif d’un morceau semba d’Eddy Tussa. On monte ensuite progressivement en intensité avec une série de morceaux congolais et angolais, dont les styles ses dernières années se sont mutuellement beaucoup influences, en s’inspirant tant des percussions dures et d’une forme de rap façon kuduro Angolais sur un morceau comme Kukulu, que des rythmiques ndombolo qui dominent les dancefloors congolais, notamment avec Likolo ou Kanga Mutu. Ce morceau mérite d’ailleurs une attention particulière parce qu’il a été produit par le maestro Boddhi Satva, l’un de mes producteurs et DJs favori, qui se trouve être aussi un ami proche depuis de nombreuses années, et qui nous fait l’honneur d’être notre invite ce 23 novembre. On évolue ensuite en direction du Cap Vert, avec Blacka et Assi (et le Congolais BM), qui nous livrent chacun un morceau super dansant. Le mix conclut avec un remix super léché de la grande chanteuse maliene Fatoumata Diawara dans un style et une rythmique moins traditionnelle, un morceau qui cartonne actuellement sur les dancefloors américains.

Une bonne team de n° 10, on n’a pas le temps de regarder les oiseaux passer. Au taquet quoi ! on est ultra réactifs t’as noté ? »

TRACKLIST

  1. AM Roots ft. Fred Mthembu – He Africa (Main Mix)
  2. Renato Xtrova ft. Eddy Tussa – Angolano Kikola (D-Malice Afro Expression)
  3. DJ P2N ft. DJ Amarula – Likolo (Afro Drums)
  4. Bebucho Q Kuia – Kukulu (Original Mix)
  5. Dotorado Pro – Faraó
  6. Boddhi Satva – Kanga Mutu ft. Spilulu & H-Baraka (Original Mix)
  7. Blacka – Nos Ki Tem (DJ Nays Remix)
  8. Assi & BM – Gwara Nao Para (Coupe Gwara Mix)
  9. Disclosure ft. Fatoumata Diawara – Ultimatum (Original Mix)
Lire ensuite : Electrafrique : l’internationale électro d’Afrique fait escale à Paris
DJ Cortega