Tiken Jah Fakoly annonce un nouvel album engagé pour le climat

Avant la sortie de son nouvel album, le reggaeman connu pour ses prises de position politiques, tire la sonnette d’alarme : il est urgent de s’occuper du réchauffement climatique, dont les conséquences affectent déjà les populations du sud.

En 25 ans de carrière et douze albums studio, l’artiste ivoirien est devenu l’incontournable fer de lance d’un reggae engagé qui a fait de la dignité et de l’indépendance de l’Afrique ses priorités. Exaltant ses racines mandingues, il a fait du continent le centre de sa musique, que ce soit en termes de sonorités, en y ajoutant koras, ngonis, sokous, balafons et djembés, mais également dans ses paroles, dénonçant les injustices et les stigmates du néocolonialisme que subit l’Afrique.

Son engagement, on s’en doute, ne lui a pas fait que des amis, en particulier chez certains chefs d’état africains ou dirigeants occidentaux. Dans son propre pays, la crise de 2002 l’a poussé à l’exil, non pas en Europe, mais au Mali où il s’est installé. C’est à Yopougon, là où il habitait autrefois quand il a commencé sa carrière dans les années 90, qu’il a décidé de construire le complexe Radio Libre Fakoly, qui abrite salles de répétition, radio et le studio où il a enregistré Le Monde est chaud. Un avant goût de son prochain album à paraître le 17 mai, le premier enregistré en Côte d’Ivoire depuis près de vingt ans.

Le single, en collaboration avec Soprano (avec lequel il avait déjà enregistré « Ouvrez les frontières »), a donné son nom à l’album à venir. Tiken Jah y dénonce l’inaction des gouvernants et le culte du profit, au mépris du bien commun à l’humanité : l’environnement.  Fidèle à sa ligne, Tiken Jah bat le rappel pour éveiller les consciences. L’album, chanté en français et en dioula, promet d’être dans la même veine.

Retrouvez notre interview de Tiken Jah Fakoly.

Tiken Jah Fakoly sera en concert à l’Elysée Montmartre à Paris les 14 et 15 novembre 2019.

Le Monde est chaud, sortie le 17 mai sur Wrasse Records.

Lire aussi : Sound system et résistance : la bande-son des émeutes noires de Brixton en 1981