Shams Dinn, le pionnier du hip-hop marocain

Shams Dinn

Le label Smiling C rend hommage à Shams Dinn, rappeur marocain des années 80 qui rencontra un certain succès en France le temps d’une chanson.

Akim, alias Shams Dinn, alias Cyd Master « M », alias Mohamed Ben Bouchta commença le rap dans les boites de nuits lyonnaises au débuts des années 80. Sorti en 1987, le premier disque du chanteur marocain distribué à un millier d’exemplaire rencontra rapidement un succès d’estime, notamment dans le quartier Barbès à Paris, plaque tournante du raï en France, et passera même sur les ondes de Radio Nova. Shams fera également un peu de scène, dont une date avec son héros favori, le pionnier du rap new-yorkais : Afrika Bambataa.

Une vingtaine année plus tard, c’est le label Smiling C qui nous fait redécouvrir Shams Dinn avec une compilation composée de six titres jamais sortis auparavant, ainsi que son one-hit-wonder ‘Hedi Bled Noum’, en écoute ci-dessous. Tous ces morceaux débordent d’une énergie folle, notamment grâce au mélange explosif des sonorités funk, hip-hop et rai. De plus, le vinyle comporte des visuels et photos exclusifs, ainsi qu’une interview de l’artiste.

Shams Dinn

Shams Dinn