Sankara en chansons, in memoriam

Depuis sa mort le 15 octobre 1987, ils sont nombreux à avoir chanté Thomas Sankara. Voici notre sélection, en ce jour où l’on commémore les 30 ans de son assassinat.

Photo : M. Makeba, Tshala Muana, Nayanka Bell, Nahawa Doumbia et T. Sankara

Awadi (Sénégal) et Smockey (Burkina Faso)

Un hommage du rappeur de Dakar qui a fondé le Studio Sankara, en duo avec Smockey,  rappeur et porte-parole du Balai Citoyen.

Cheikh Lo (Sénégal)

Cheikh Lo a grandi du côté de Bobo Dioulasso, et a fait ses premières armes musicales au Burkina avant de rejoindre le Sénégal. Il n’a pas oublié le Président du Faso.

Alpha Blondy (Côte d’Ivoire)

L’Ivoirien revient ici sur la fin de Tom Sank, assassiné par ses baramagho (ses frères).
Ce son en effet « Ses » (ou « son » baramogho?) qui l’ont « dja » (tué).

JP Manova (France)

Une introduction à ce que représente Sankara. Un hommage rappé d’une limpidité et d’une classe exemplaire.

Sams’K le Jah (Burkina Faso)

Reggaeman burkinabé, ancien « pionnier de la Révolution », lui aussi porte-parole du balai citoyen.

Debademba (Burkina Faso-Mali)

Le burkinabé Adbulaye Traoré, virtuose de la guitare, pour un hommage instrumental.

Lire ensuite : Sankara, président mélomane et musicien