Rubberband, l’album perdu de Miles Davis, va enfin sortir

Cet album a été enregistré en 1985 entre son départ de Columbia Records et le début de sa collaboration avec Warner.

Rubberband était sensé être la première sortie du légendaire jazzman sur son nouveau label de l’époque, Warner Bros Records. Avec des sonorités groove et funk marquées, l’album était très différent du reste de la discographie de l’artiste, et devait accueillir les voix d’Al Jarreau et Chaka Khan.

Finalement, l’album n’aura jamais été publié, jusqu’à l’année dernière où les deux producteurs originaux du disque, Randy Hall et Zane Giles, ont publié un EP éponyme de quatre morceaux.

Les 11 titres qui constituent cet album ont été finalisés par les deux producteurs de l’époque du projet, ainsi que par le neveu de Vince Wilburn, Jr., le trompettiste qui avait participé aux séances de studio en tant que batteur entre 1985 et 1986. Cette version posthume est enrichie par des invités de marque, dont les chanteuses Ledisi et la fille de Donny Hathaway, Lalah Hathaway.

Si certains puristes peuvent décrier ces apports non-approuvés par Miles Davis, connu pour son exigence,  ce disque complète une discographie hors-norme, et apporte une nouvelle preuve de sa productivité et versatilité hallucinante.

Découvrez la pochette de l’album, réalisée par Miles Davis lui-même ci-dessous.

Rubberband, sortie le 6 septembre sur Rhino. Précommandez-le sur le site du label.

Lire ensuite : Lee Perry : Rainford, le nouveau testament du Dali du dub