Interview : Magic System démarre aujourd’hui à Bamako sa tournée africaine

« 20 ans c’est pas 20 jours ». Interview de A’salfo de Magic System à l’occasion de la tournée #MAGICTOUR20ANS qui commence ce soir à Bamako, la capitale du Mali.

Les quatre copains qui fêtent cette année leurs 20 ans renouent avec les scènes du continent par une grande tournée dans dix pays. Il faut dire que les Magiciens A’salfo, Tino, Goudé et Manadja ont parcouru un sacré bout de chemin depuis leurs débuts dans les rues de sable d’Anoumabo, quartier populaire de la mégapole abidjanaise. C’est à eux que l’on doit la reconnaissance du zouglou à l’extérieur. Après trois concerts en août chez eux, à Abidjan, pour la fête de l’indépendance, ils seront ce soir au Cinéma Magix (ex-Babemba) et demain au stade Modibo Keita. Interview avec A’salfo (Salif Traoré) par Mory Touré à Bamako.

PAM : Salif , vous avez aujourd’hui 20 ans de carrière, 20 ans de tubes, 20 ans de réussite (et aussi 20 ans de difficultés)…  Qu’est-ce qui fait la force du groupe, qui ne s’est jamais disloqué ?

A’salfo : Vous savez notre socle part de la confiance, de la sincérité : les valeurs morales qui peuvent créer la cohésion au sein d’un groupe. Magic System a eu la chance de conjuguer ces valeurs là qui lui ont permis de rester solide malgré toutes les tempêtes, et d’avoir pu résister pendant 20 ans à la division.

Vous voulez célébrer cette réussite par une tournée africaine. Or aujourd’hui, les mécènes , les acteurs culturels et autres sponsors se font rares, sans compter la complexité des réalités dans certains pays. Comment comptez-vous faire pour réussir cette tournée dans ce contexte ?

Je crois qu’en toute chose, il faut mettre du sérieux et de la préparation. C’est vrai que c’est pas évident : on ne parle plus de tournées en Afrique, c’est devenu difficile. C’est pourquoi le groupe Magic System a pris en main l’organisation de cette tournée en se retournant vers des anciens et des nouveaux promoteurs pour que chacun puisse avoir son autonomie dans la réalisation de ces concerts. Nous avons essayé de définir un cahier des charges plus allégé qui permettra aux différents promoteurs locaux d’œuvrer à leur guise. Et nous nous sommes impliqués dans l’organisation de chaque étape, ce qui justifiait ma présence à Bamako en amont des concerts. Le fait d’avoir pu boucler cette tournée en ayant la confiance des pays qui nous reçoivent, c’est déjà salutaire et encourageant. Nous sommes à plus de 10 capitales africaines actuellement dont 18 dates confirmées, ce qui annonce une belle tournée. J’espère que nous allons répondre aux attentes des fans qui ont attendu longtemps depuis notre dernière tournée africaine. Donc on revient pour renouer avec eux, et aussi dire merci à l’Afrique qui nous vu partir et qui nous a vu évoluer.

Pour l’étape de Bamako , ça va être un vrai test pour vous. Connaissant le contexte sécuritaire du Mali, est-ce que vous avez approché les autorités du pays ?

Oui, on a pris attache avec les autorités et elles nous ont donné l’assurance qu’elles joueront leur partition. On veut aussi en profiter pour allier le public au privé pour ce genre d’événements. Bamako est une des capitales qui reçoit beaucoup de concerts malgré cette situation, et on espère que tout se passera bien.  A chaque étape nous avons programmé quelques artistes du pays pour donner un caractère encore plus populaire (ndlr : à Bamako sont annoncés notamment Babani Koné, King KJ, Mylmo…)

Quelle message avez-vous à l’endroit du public bamakois pour ces deux concerts que vous leur offrez ?

Nous allons demander au public de sortir massivement car ces concerts, c’est pour eux, et ca fait longtemps qu’on est coupé du public africain. Les trois concerts à Abidjan pour le lancement ont été de véritables moments de communion et on souhaite, au-delà de nos 20 ans de carrière, que ça soit une vraie fête.

propos recueillis par Mory Touré à Bamako.

TOURNEE MAGIC SYSTEM 20 ANS (dates confirmées)
Niger – 14/10

Gabon – 28/10
Guinée – 18 & 19/11
Tchad – 2 & 3/12
Burkina Faso – 9 & 11/12
Togo – 16 & 17/12
Bénin – 22 & 23/12
Côte d’Ivoire – 25/12