Analog Africa ressuscite le chef d’oeuvre du groupe camerounais Los Camaroes

Sorti une première fois en 1979, Resurrection Los des Los Camaroes de Maroua est un cocktail explosif de Makossa, Bikutsi et Cavacha.

Formé à la fin des années 60 dans la ville de Maroua au nord du pays, le groupe Los Camaroes a laissé sa trace dans l’histoire de la musique camerounaise, et ce notamment grâce à leurs nombreux lives en club et leurs hits diffusés en masse à la radio. Les moteurs du groupe étaient Jean Gabari, le leader, et Messi Martin, le guitariste qui inventa la version moderne du Bikutsi – une musique et danse traditionnelle du Cameroun – en ajoutant à ses cordes de guitare un bout de papier mâché pour lui donner le son d’un balafon.

 Écoutez la playlist Afro Groove (afrobeat, funk, highlife…)

Une fois au sommet de leur popularité, le groupe se sépare à cause de différents entre les membres. Mais en 1978, un homme d’affaire part à la recherche des musiciens pour leur faire enregistrer un dernier album. Ce dernier parvient à les rassembler pour une mythique session d’enregistrement, en live au Mango Bar dans le but capter l’énergie de la scène. C’est ainsi qu’est né un des albums camerounais les plus originales de sa génération : Resurrection Los.

Écoutez les deux premiers titres de Resurrection Los :