Lisez la lettre de Beyoncé à Nelson Mandela

Quelques jours avant son concert en Afrique du Sud, Queen B dévoile une touchante lettre adressée au héros regretté.

Beyoncé Knowles-Carter vient de partager sur son site une lettre adressée à l’ancien militant anti-apartheid et président d’Afrique du Sud, Nelson Mandela. Dans ce texte, dont vous pouvez lire notre traduction ci-dessous, la star nord-américaine revient sur sa première rencontre avec Mandela, en 2004, et la visite de sa cellule à Robben Island, où lui et d’autres héros étaient emprisonnés par le gouvernement responsable de l’apartheid.

« Je vous ai rencontré pour la première fois en 2004 à Cape Town lors du concert 46664 en soutien à la lutte contre le SIDA, et l’impact que vous avez eu sur ma vie résonne en moi aujourd’hui, mais aussi chaque jour. Votre gentillesse et reconnaissance envers toutes les expériences, et votre disposition au pardon sont des leçons que j’ai apprises et que je transmettrai à mes trois enfants. Ma famille entière vous tient en grande estime.

C’est un honneur pour moi de retourner en Afrique du Sud cette semaine pour célébrer votre personne et vos efforts contre les injustices. Vous étiez un guerrier stratégique, un activiste courageux et un leader charismatique et apprécié de tous. Votre vision de la dignité, des droits humains, de la paix et d’une Afrique du Sud libre du racisme et de l’apartheid nous permet à tous de transformer les rêves en réalité.

Je me souviens de cette promenade avec vous au pénitencier de Robben Island, de retour sur les lieux où vous avez passé 18 de vos 27 années de prison. Je me souviens de vos pas mesurés mais précis pendant que vous racontiez les histoires des luttes, des sacrifices et de votre ténacité. Vous avez souri en vous adressant à votre auditoire, cette foule d’artistes et leurs invités, dont ma mère qui, la première, nous a introduites au grand Nelson Mandela, ma sœur et moi. À ce moment précis, j’ai réellement compris votre cœur et votre humilité.

Vous avez permis à tant de personnes comme moi de refuser l’impossible et de reconnaître notre capacité à apporter des changements durables dans le monde. Le moindre petit effort peut changer la trajectoire de tant de personnes qui vivent dans l’extrême pauvreté, confrontées aux injustices, à l’indécence du racisme et qui luttent pour à la défense de leurs droits en tant qu’êtres humains.

Alors que nous célébrons le Global Citizen Festival: Mandela 100, en l’honneur de votre centenaire, je vous promets que nous poursuivons vos rêves. Votre travail et vos sacrifices n’ont pas été vains. Je chérirai chaque instant partagé en votre présence, et les leçons que j’ai apprises de vous seront le carburant d’idées et solutions positives. »

– Beyoncé Knowles-Carter

Lire ensuite : Miriam Makeba, la lutte continue