Le festival Villes des Musiques du Monde fête sa 20ème édition

Du 13 octobre au 12 novembre, le festival Villes des Musiques du Monde investit Paris et la Seine-Saint-Denis. Au programme : musique, danse, histoires…

Spectacles de danse, bals, banquet, battle, ateliers, spectacles pour les petits… La programmation 2017 du festival est, comme à son habitude, très riche et variée. Mais cette édition accueille une nouveauté : le Prix des Musiques d’ICI. Il s’agît d’une sélection par un jury national de 8 finalistes qui joueront à Paris pendant le festival. Un jury final et international désignera les 4 lauréats qui bénéficieront d’une aide à la diffusion, d’un accueil en résidence et d’un accompagnement média.

Retrouvez ci-dessous nos petits favoris de la programmation du festival Villes des Musiques du Monde :

14 octobre : Kasai Allstars

Des lamelles de métal qui vrombissent et bourdonnent, des motifs rythmiques répétés jusqu’à la transe, des voix charnelles et un sens du swing qui pulvérisent les frontières… Kasai Allstars est représentatif du brassage qui s’effectue à Kinshasa : le collectif puise dans sa forêt équatoriale des musiques rituelles et les joue sur des instruments amplifiés de façon artisanale. A la fois imprévisible et hypnotique, leur son fascine bien au-delà de l’Afrique centrale. L’histoire de la musique contemporaine ne s’écrit pas que dans les capitales occidentales, loin de là…


15 octobre : Roger Raspail & invités

« Je prépare un concert avec des amis que je connais depuis un bon moment. Ce sera une affaire de famille » annonce Roger Raspail. La soirée s’ouvrira avec ceux que le percussionniste présente comme « deux grands messieurs du jazz » : le pianiste Alain Jean-Marie et le contrebassiste Patrice Caratini. Puis c’est la troupe de Dalva, album-événement du maître du tambour guadeloupéen, paru après 20 ans de silence discographique, qui prendra le relais pour une jouissive traversée de toutes les créolités, celles des Caraïbes autant que celles de nos quartiers.

Écoutez : la playlist des plus beaux morceaux des Antilles


21 octobre : Oumou Sangaré

« Plus grande chanteuse africaine » selon la presse, Oumou Sangaré n’a pas oublié ses liens avec le festival et revient faire chavirer la foule bigarrée d’Aubervilliers.

Lire l’interview : Oumou Sangaré, du Wassoulou aux dancefloors


3 novembre : Orchestra Baobab

L’indestructible baobab est un emblème parfait pour cette formation qui, plus de 50 ans après son apparition, délivre encore ses tourneries afro-cubaines d’une exquise suavité.

Écoutez : la playlist du meilleur de l’Afro-cubain

Villes des Musiques du Monde