Janka Nabay est le roi incontesté de la bubu music

Build Music est le deuxième album du sierra-léonais sur Luaka Bop, le label de David Byrne.

David Byrne, le frontman des Talking Heads, est décidément très doué lorsqu’il s’agit de sortir la musique de visionnaires. Après avoir propagé dans le monde entier la funk nigériane de William Onyeabor, le patron de Luaka Bop met à l’honneur la bubu music et son plus grand représentant : Janka Nabay.

La bubu music, à l’origine jouée lors des cérémonies de sorcellerie, est devenue progressivement la musique des processions religieuses au Sierra-Leone. Ses instruments? Des flûtes de bambou et de tubes de métal récupérés à la casse. Mais c’est seulement à partir de la deuxième moitié des années 90, pendant la guère civile, que Janka Nabay enregistre cette musique pour la première fois.

C’est au cours de cette période de guerre que Janka Nabay devint le symbole de l’opposition au pouvoir. Cette opposition l’oblige paradoxalement à quitter son pays natal pour les États-Unis. Mais la bubu music n’en souffre pas, bien au contraire. Janka embrasse ces nouvelles perspectives en formant avec des musiciens indie de Brooklyn le groupe Janka Nabay and the Bubu Gang, et propulse ainsi la bubu music dans le futur.

Build Music de Janka Nabay, sortie le 24 mars chez Luaka Bop.

ÉCOUTEZ L’ALBUM ET ABONNEZ-VOUS À NOTRE PLAYLIST « ALBUM OF THE WEEK » SUR SPOTIFY ET DEEZER !

Spotify_Icon_CMYK_Green  Deezer