Heavenly Sweetness fête ses 10 ans : rencontre avec un de ses fondateurs

Le label Heavenly Sweetness, qui fête cette année ses dix ans, donne un grand show ce soir à la Cigale, au cours du MAMA Festival de Paris. Interview express avec l’un de ses deux fondateurs, Franck Descollonges.

Comment est né Heavenly Sweetness ? 

De ma rencontre avec Antoine Rajon, qui avait déjà sorti 4 maxis. Une volonté de produire des artistes différents et libres. Faire du jazz, mais métissé d’autres musiques, notamment africaine ou plus funky. Dans la lignée de modèles comme John Coltrane ou Don Cherry. Dès le départ, la qualité artistique a été la priorité avant toute considération économique.

Comment qualifierais-tu l’esprit, ou la ligne directrice d’Heavenly Sweetness ?

À la fois libre et exigente. Quand on nous a proposé l’album de Blundetto qui n’était pas jazz (la ligne directrice du label au départ), on s’est dit que nous n’allions pas faire une nouvelle chapelle au milieu de pleins d’autres chapelles de puristes. On a préféré construire une maison libre, ouverte à toutes les musiques. Un lieu d’épanouissement pour les musiciens. Au milieu de cette diversité, on cherche aussi à construire un catalogue cohérent. A l’image de labels comme Atlantic au début, ou Mo Wax, on souhaite que les auditeurs qui aiment certains albums ou artistes du label nous fassent confiance et qu’ils découvrent en nous suivant d’autres styles de musique. C’est le sens de notre travail autour de la musique antillaise par exemple.

Quels sont les prochaines sorties auxquelles vous travaillez ?

Deux compiles pour les 10 ans. Une première de cadeau d’anniversaire, ou chaque artiste a eu l’opportunité de collaborer avec un artiste qu’il aime (hors label). Parfois ce sont des DJ pour des remixes, ou bien même des artistes qui ont préféré aller en studio pour enregistrer un nouveau titre. Et puis une deuxième compile « Best of » qui retrace les différentes sorties du label depuis 10 ans.

Également, encore une sorte de cadeau d’anniversaire, un maxi vinyle de Cotonete et Dimitri from Paris : deux titres disco-funk fruits de la collaboration entre le groupe et le DJ dont je suis fan depuis des années. Comme si un rêve se réalisait, pile au moment des 10 ans. L’année prochaine, il y aura un nouvel album de Edmony Krater, un autre du Florian Pellissier Quintet, celui d’Anthony Joseph, et puis celui de Guts.

Un mot sur le programme de la soirée des dix ans organisée ce soir au MAMA Festival ?

C’est une grande fête à la Cigale avec une grande partie des artistes du label. Ils ont préparé des shows spécialement pour l’occasion. En ouverture (19h) Blundetto en DJ set, puis Edmony Krater pour la première fois en live à Paris, ensuite Anthony Joseph, Sly Johnson, et pour finir Guts avec un groupe spécial augmenté de Roger Raspail aux percus plus les cuivre de Cotonete. Venez fêter ça avec nous !

Événement Facebook : Heavenly Sweetness 10 Ans Party

Frank Descollonges (c) Julien Vachon
Frank Descollonges (c) Julien Vachon

Lire ensuite : GUTS nous explique le concept de la série Beach Diggin’