Bubblegum et boogie : le son de l’Afrique du Sud des années 80

Avec sa compilation Gumba Fire, Soundway Records met à l’honneur la scène pop et funky de l’Afrique du Sud des années 80, plus connu sous le nom de bubblegum.

Photo: Black Five 

La bubblegum music est né en Afrique du Sud dans les 1980, à partir des cendres du disco. Particulièrement dépouillés et lo-fi, les morceaux était composés à partir synthés et boites à rythmes qui venaient contraster avec les vocal soul si propres à la musique sud africaine.

La compilation Gumba Fire: Bubblegum Soul & Synth Boogie In 1980s South Africa redonne vie à un mouvement musical qui se situait entre les années 70 – période où le jazz, le funk et la soul était roi – et celle des années 90 – où la house musique s’est imposée sur tous les dancefloors du pays.

Le nom ‘gumba fire’ est synonyme de ‘fête torride’ et fait allusion à ‘gumba gumba’, terme désignant les DJs des radios qui diffusaient la musique dans les townships et villages.

Écoutez le premier single, ‘My Brother’ de The Survivals, dans notre playlist Afro Groove Party! sur Spotify, ou ci-dessous :

Gumba Fire:Bubblegum Soul & Synth Boogie In 1980s South Africa est compilé par Miles Cleret (Soundway) et DJ Okapi (Afrosynth Records). Sortie prévu pour le 9 mars (vinyle, CD et digital). Écoutez les extraits ici.