Guiss Guiss Bou Bess revisite le plat national sénégalais à la sauce electro

Découvrez en exclusivité le clip de « Thieb Bou Dub ».

Fameux plat de riz au poisson, le Thieb bou Dien qui fait également référence à un rythme traditionnel très joué dans les Sabars de Dakar.

Le Sabar à Dakar et dans d’autres régions du pays c’est un avènement, un moment de retrouvailles pour les femmes, une aire de jeu où elles peuvent s’exprimer librement. C’est un tout qui rassemble les percussions, les rythmes et les danses de cette pratique, généralement jouée à l’occasion des mariages, des baptêmes et aussi lors des tontines dominicales.

Mara Seck, le lead vocal du groupe franco-sénégalais Guiss Guiss Bou Bess, est un enfant de la Medina. Issu d’une grande famille de griot il a grandit dans les sabars et commence à jouer très jeune. Également fils du célèbre Alla Seck, danseur et chanteur du Super Etoile, duo de Youssou Ndour, Mara est très vite attiré par la scène où il commencera en tant que danseur puis en tant que percussionniste et ‘tassu’. 2016 marque un tournant dans sa carrière lorsqu’il rencontre le beatmaker Stéphane Costantini. Les deux compères forment ainsi le duo Guiss Guiss Bou Bess, une détonante rencontre entre électronique et tambour traditionnel Sabar.

Cette deuxième sortie vidéo vous amène directement au cœur de Dakar autant dans sa tradition que dans son dynamisme créatif et visionnaire. Une capitale bouillonnante d’énergie, d’inspiration, de rituels et d’ambitions tel est le reflet de Thiep bou Dub.

Le réalisateur du vidéo clip franco-belge, Benjamin Richard-Foy n’en est pas à sa première expérience visuelle à Dakar avec la production du VJing de l’artiste afro-futuriste Ibaaku et également certaines productions vidéos réalisées lors de leur tournée africaine.

Après un passage au Womex 2018, le groupe prépare un album pour début 2019.

Lire ensuite : Lucibela, Sofiane Saïdi, Guiss-Guiss Bou Bess et Mawimbi au WOMEX 2O18