Mario : le plus grand succès de Franco, en vidéo sous-titrée

Nous sommes à la Cité de La voix du Zaïre, où sont regroupées la radio et la télévision du pays. Franco est au studio Maman Angebi, qui porte le nom d’une grande dame de la télévision zaïroise. Il est l’invité de la célèbre émission « Variété samedi soir ».

Présenté par Lukunku Sampu, vedette de la télévision zaïroise (une sorte de Michel Drucker, pour le public français). Le tube « Mario » (une quinzaine de minutes) est sorti en 1985 et ce live à la télé peut-être de la même année, sinon de 1986. C’est peut-être le moment où Franco présente le Madilu, confirmé comme chanteur majeur du groupe à Bruxelles un peu auparavant.

Mario, tout le monde a chanté son nom, fredonnant l’air de la chanson, aux quatre coins du continent. Ceux qui ne parlent pas lingala ont retenu le nom, mais bien peu en ont compris le sens. Mario est une manière de gigolo qui vit aux crochets d’une femme qui a réussi et l’entretient. Mais elle se plaint de lui : de ses abus, de son machisme (alors qu’il vit à ses dépens) de sa brutalité et de son irresponsabilité. C’est les reproches de cette femme fatiguée (na lembi, en lingala) qui sont au cœur de la chanson. Madilu lui prête sa voix. Quant à Franco ici, il admoneste Mario et se fait l’interprète de la malheureuse.

Qui est Mario ? Il y a eu beaucoup de spéculations. Franco ayant été le peintre de la société, nombreux sont ceux qui ont cru reconnaître des connaissances ou des célébrités. Mais comme personne ne savait clairement qui était ce gigolo que l’on dénonce, Franco a laissé grandir le suspense, ce qui a créé ce qu’on appellerait aujourd’hui « le buzz » : mais qui est donc Mario ?

Regardez la vidéo ci-dessus, traduite pour PAM par Kerwin Mayizo.

Lire ensuite : Hommage à Franco, 30 ans après sa mort