Découvrez l’afro-post-punk politique de Farai

La chanteuse et artiste anglaise d’origine zimbabwéenne annonce Rebirth, son premier album signé chez Big Dada.

A mi-chemin entre le post-punk et la new wave anglaise, notamment grâce à la production de son compère TONE, Farai confronte l’actualité politique britannique de 2018 et ses racines pan-africaines.

Née au Zimbabwe, élevée à Londres, les textes de la chanteuse s’inspirent des différentes villes et des différents environnements qu’elle a connus, ainsi que des changements occasionnés par ces déménagements successifs.

Après un premier EP marquant paru en 2017 via le collectif NON Worldwide de Chino Amobi, Angel-Ho et Nkisi, ce premier album intitulé « Rebirth » rassemble certains des repères musicaux importants issus de South East London, une des zones emblématiques de ce post-punk anglais, et l’expérience de faire partie de la diaspora africaine.

Le double single « Punk Champagne / This Is England » est le premier extrait de l’album disponible le 30 novembre prochain sur Big Dada, filiale du label anglais Ninja Tunes.

« This Is England », accompagné d’une vidéo réalisée par TONE, développe « les réflexions de Farai sur le travail et la souffrance de vivre dans l’Angleterre moderne ». La vidéo a été tournée dans South London, au milieu d’un complexe résidentiel qui, selon TONE, illustre bien “ces résidences publiques décrépies qui tombent en ruines dans l’ombre d’habitations privées qui valent des millions (ou des milliards) de livres”. Le morceau est porté par une ligne de synthé à la fois inquiétante et hypnotisante, qui soutient les propos adressés par Farai à la Première Ministre du Royaume-Uni Theresa May.

Composé de percussions, de voix et de synthés, « Punk Champagne » est un morceau qui reflète leur approche minimaliste mais puissante. Son titre fait référence à un cocktail maison que TONE a présenté à Farai un jour : un mélange entre le Buckfast (un vin tonique chargé en caféine qu’affectionnent les Britanniques) et le cidre.

Lire ensuite : Le producteur angolais Nazar signe un premier EP sur Hyperdub