Le MC cubain El Tipo Este et le beatmaker français Al Quetz réunis sur un album

El Tipo Este y Al Quetz annoncent la sortie de leur album La Revancha de la  Manana. Découvrez en exclusivité le premier single, « Sin Protocolo ».

El Tipo Este vient de Cuba, là-bas il est un pionnier du hip hop. Il est le fondateur d’ Obsesion, groupe avec lequel il a commis trois albums, parcouru l’Europe, l’Amérique Latine et les Etats-Unis. Il a partagé l’affiche avec The Roots, Common ou même Kanye West, et tout récemment il a intégré le groupe de Gilles Peterson pour la tournée Havana Cultura.

Al Quetz est français lui (initialement connu sous les nom de Quetzal) et est une figure dans le monde du beatmaking. C’est un concepteur d’instrumentaux,  il découpe, met en boucle et programme des beats à la perfection. A son actif, cinq albums et des collaborations avec Onra, Guts, La Fine Equipe ou Milk Coffee and Sugar.

Entre le beatmaker français et le MC cubain, des milliers de kilomètres mais une envie de se connecter si puissante qu’aucune force n’aurait pu empêcher la rencontre.

Alors, plutôt que de s’échanger des fichiers numériques, Al Quetz a préféré avaler la distance, rejoindre El Tipo et se caler sur les mêmes fréquences.

Ensemble, ils ont puisé dans tous les courants musicaux de l’île et alentours, se sont imprégnés des sons afro-cubains, y ont ajouté la liberté du jazz, la métronomie des grooves  hip hop et les riddims fumants et lourds en basses du voisin jamaïcain.

Puis Al Quetz a invité des musiciens à apporter la touche définitive. A venir le rejoindre en studio pour prendre de pleines bouffées de ses productions et y souffler la fumée qui donne à La Revancha De La Manana la saveur des enregistrements 70’s. Trombone, piano, flûte, guitare et basse ont injecté leur son inimitable, donné aux beats et aux samples une autre saveur, chaude et moite comme une journée de canicule à La Havane.

Une rime à améliorer, un arrangement à affiner, un placement à ajuster sur le temps : c’est avec l’état d’esprit d’un binôme créatif qu’Al Quetz et El Tipo Este ont conçu et réalisé La Revancha De La Manana. Une immersion totale, à vivre ensemble durant un an, à penser musique et création en continu, à déambuler en ville pour humer l’air de la créativité.

Dans le costume d’un chanteur de jazz ou avec le débardeur d’ambianceur de sound-systems, les sourcils froncés ou le ton rieur, El Tipo Este a multiplié les variations au micro, entre rap, chant et spoken word. Comme autant d’artistes différents, volubiles ou précis, souples ou rigoureux, mais tous capables d’habiter chacun leur tour ces chroniques de la vie locale, ces instantanés des rues cubaines, ces comptines sociales.

Ces titres attisés par cette sensation impalpable, difficilement définissable et intraduisible. Ce feu sacré qu’on appelle parfois mojo. Cette force invisible qui traverse la musique Cubaine avec des airs de quasi magie. Ce feeling qu’on n’explique pas : la manana.

Avec La Revancha De La Manana, le label Heavenly Sweetness casse la bouteille de champagne sur Pura Vida Sounds, sa sous-division dont Guts (Paradise For All, Hip Hop After All, Eternal…) assurera la direction artistique. Dénichera des artistes, sortira des compilations, ramènera à la vie des albums injustement oubliés, rééditera des disques devenus rares car plus jamais repressés.

Lire ensuite : Heavenly Sweetness fête ses 10 ans : rencontre avec un de ses fondateurs