Le jeune prodige de l’afro-house lisboète Dotorado Pro revient sur Enchufada avec l’EP Macumba

Comme le relève Branko : « Peu de producteurs ont été capables de consolider leur héritage musical personnel avant même d’avoir l’âge de conduire ».

À seulement 16 ans, le producteur originaire d’Angola marquait les esprits avec le morceau «African Scream». C’est cette sortie qui le propulsera sur les devants de la scène, participera à définir le son de Lisbonne qui résonne jusqu’aujourd’hui aussi bien dans la rue, sur les enceintes des téléphones des jeunes portugais que sur les dancefloors du monde entier.

C’est également ce morceau qui est à l’origine de sa première collaboration avec Enchufada, le label de Branko, qui a participé aux côtés de collectifs comme Principe à exporter le kuduro et l’afro-house de la scène locale au dehors des frontières nationales.

Ce son que Dotorado Pro a participé à définir, c’est celui de la diaspora africaine, principalement angolaise, qui s’est développé dans les banlieues de la capitale européenne.

Quatre ans après la sortie de l’EP African Scream, et après une série de sorties tout aussi accrocheuses, Dotorado Pro est de retour sur Enchufada avec Macumba.

Les cinq titres sont imprégnés de son son caractéristique, où polyrythmies africaines répondent aux superpositions de boucles mélodiques, de synthétiseurs et marimbas. Les rythmes frénétiques rendent hommage à l’ambivalence du titre de l’EP, qui désigne à la fois une percussion africaine et les pratiques mystiques des religions afro-brésiliennes, dont les rituels comportent souvent des états de transe induits par des chants et percussions effrénés.

Retrouvez Dotorado Pro dans notre playlist Afro Club Exp. sur Spotify et Deezer.

Macumba de Dotorado Pro, sorti le 26 avril. Commandez-le sur Bandcamp.

Lire ensuite : De Londres à Lagos, le son d’Ekiti