DJ ADAMM, piqué par le rythme

Le label portugais Enchufada signe le premier EP du jeune DJ ADAMM, entre techno brute et rythmes africains.

À seulement 19 ans, le DJ/producteur lisboète DJ ADAMM se trouve une place au
sein du label Enchufada fondé par Branko, dont le travail de réunir des talents locaux autour de la rythmique est la principale préoccupation. Le rookie rejoint ainsi les pointures confirmées que sont Pedro, Dengue Dengue Dengue, en livrant matière à ne pas rougir avec un EP extrêmement prometteur.

Tel un oisillon fraîchement sorti de son œuf, ADAMM a commencé à produire de la
musique sur son laptop en 2018, avec l’idée en tête d’écrire une bande originale
intelligible de la banlieue de Lisbonne, là où les fenêtres ouvertes des voitures
crachent des rythmes kuduro, et où les soundsystems démontrent que la techno de
Detroit n’est pas encore tombée dans l’oubli. Son arrivée aussi récente qu’explosive
sur la scène club de la capitale se caractérise par un son singulier qui fait intervenir
la signature des rythmiques propres aux pays lusophones sur un groove afro-house
qui évolue sans peine sur une vague techno relativement brute.

Sur les trois titres qui composent Sinistro, ADAMM présente tous les symptômes du surdoué et s’inscrit dans cette nouvelle génération de producteurs qui redéfinissent les règles de la musique club en y insufflant un nouveau feeling. À suivre de très près…

Sinistro EP disponible ici en version digitale depuis le 5 juillet 2019.

Lire ensuite : Dj Sebb, le maître réunionnais de la ‘Gommance’