Digital Zandoli : Écoutez en exclu la bombe funk antillaise de Joyeux de Cocotier

Enregistré en 1987, ‘Pina Colada, Coco Loco’ retrouve une nouvelle jeunesse sur Digital Zandoli 2, la compilation d’Heavenly Sweetness qui redore l’image du zouk.

Né à Marie Galante en Guadeloupe, Eric Joyeux a.k.a. Joyeux de Cocotier quitte «son île à 18 ans» pour « rouler sa bosse » à Marseille. Il fait ensuite le tour du monde grâce aux spectacles montés avec sa bande d’amis. C’est seulement au début des années 80 que Joyeux de Cocotier se met à la musique en apprenant la guitare, seul. Quelques années plus tard, le guadeloupéen signe l’inoubliable « Ma Cousine », un des grands tubes de la musique antillaise qui sera repris par Francky Vincent.

À l’occasion de sa deuxième compilation Digital Zandoli, le label parisien Heavenly Sweetness met en lumière les musiques franco-caribéennes joué par des musiciens Zouk qui ont su expérimenter avec d’autres genres. Le morceau Pina de Joyeux en est le parfait exemple. Véritable tube de funk à l’américaine francisée, “Pina Colada, Coco Loco” garde tout de même la bonne dose d’humour que l’on retrouve habituellement dans les paroles du zouk classique des Antilles.

On reviendra bientôt sur la compilation avec une interview de Julien Achard, créateur de la série Digital Zandoli (en collaboration avec Nicolas Skliris) ou de l’excellente compilation DISQUE LA RAYÉ sortie récemment sur Born Bad Records.

Écoutez les 2 premiers extraits de Digital Zandoli 2 sur Spotify, Deezer et Apple Music.