Dans les disques de Franck Descollonges : la fin de l’été

Suite et fin de la série d’été avec Franck Descollonges. Cette semaine, une sélection sur fond de nostalgie.

Ca y est, le Dj rallume les lumières et met un dernier slow pour les quelques couples enlacés sur la piste clairsemée. C’est la fin de la soirée mais aussi de l’été, il va falloir rentrer… Oui mais auparavant dans la soirée cet intrépide Disc jokey aura sans aucun doute joué le titre que tout le monde attendait, le climax de la soirée : le tube de l’été.

Ce sera le thème de ce dernier moment passé ensemble, cette espèce en voie de disparition, le hit de l’été, celui qui inonde radios, TV, clubs, campings, supermarchés… impossible de lui échapper. On en a tous en tête, des “Beat It”, des “Get Lucky”, des « Lambada », des « Soca Dance » ou autre « Macarena »…. « Djadja » de Nakamura pour cet été

L’amateur de musique aura souvent un choix différent, un morceau moins diffusé, une petite perle auditive qu’il écoutera également en boucle de Juin à Septembre. Et ce titre lui rappellera à jamais les moments clés de cet été de plus en plus lointain. Voici donc quelques-uns des miens, forcément liés aux titres que j’ai joué en soirée cette année là.

Abonnez-vous à la playlist de la série sur SpotifyDeezer et Youtube.


Dj Koze  – “Pick up”  (2018)

On commence par le plus récent, le hit de Dj Koze de l’été dernier. Et là, braquage international, tel Prométhée, un Dj allemand a piqué aux français la formule de la house filtrée pour la remettre au goût du jour. Un sample de cordes avec 2 petites notes de guitare mis en boucle, un bon beat, petite ligne de basse et deuxième sample de voix bien soulful signé Gladys Knight & The Pips et le tour est joué !

Un titre entêtant qui ne décolle jamais, et qu’on écoute en boucle. On peut le jouer en début de soirée à l’apéro aussi bien qu’en fin de soirée, ça marche à tous les coups.

La preuve je me suis encore retrouvé cet été à danser les bras en l’air au Théâtre de la Mer, en clôture du set de Koze au Worldwide Festival. Heureux.

Et cet été, patatra, l’arroseur arrosé, Al Kent sort un edit du titre avec les mêmes samples mais complètement réarrangés en version disco. Avec tout le vocal du titre original. Double ration de bonheur !

Stardust   –  “Music Sounds Better With You ” (1998)

On reste dans la house filtrée avec peut-être un de ses chefs-d’oeuvre : “Music Sounds Better With You” produit par une sorte de dream team de l’époque Thomas Bangalter de Daft Punk, Alan Braxe et Benjamin Diamond au chant. 25 ans après le titre n’a pas pris une ride et demeure diablement efficace sur un dancefloor.

Ce disque restera à jamais lié  pour moi à l’été 98, je viens de trouver un stage en maison de disque, chez Virgin grâce à une amie (merci Lydie !). Je découvre un étourdissant univers de la musique qui deviendra ensuite le mien. Au détour d’un rendez-vous dans le bureau du boss (de l’époque), Emmanuel de Buretel, on entend à travers les murs ce titre qui nous met une grosse claque. On arrive à copier le titre sur une cassette qui tournera en boucle dans le bureau, avant que le titre sorte enfin et devienne un tube international et l’un des plus gros succès de Virgin France. C’était impressionnant de voir la genèse d’un tube de l’intérieur.

  • Alan Braxe, Fred Falke – Intro

OSUNLADE  –  “Blackman” (2001)

Peut être un des morceaux les plus puissants que je connaisse… un mélange de deep house, poésie, vaudou…  Un EP sorti sur le toujours parfait label Soul Jazz Records, un vrai modèle pour mon label.

Nous avons d’ailleurs eu la chance de pouvoir faire remixer un titre de Anthony Joseph par Osunlade. Il nous a, au depart, demandé un fee qui était trop élevé pour nous à l’époque, nous lui avons expliqué que nous étions un petit label avec une trésorerie serrée. Il nous a finalement offert le remix. La classe ! Merci Osunlade.


St. Germain – “What’s New” (1995)

Le premier album de St Germain est le disque qui m’a fait entrer dans la house music/musique électronique. Jusque là,  j’avais bien fait quelques raves parties mais ça ne me touchait pas vraiment…

Et là, grosse, grosse claque, c’était à la fois électronique mais très organique, jazz par moment. Cet album est d’abord sorti en trois maxi distincts avant d’être réuni sur un album. Je les avais enregistré sur une cassette qui a tourné en boucle dans l’autoradio de la voiture qui nous a emmené en road trip à travers l’ Espagne et le Portugal. Je me souviens très bien écouter “What’s New”, fenêtres ouvertes, cheveux aux vents en traversant des immenses plaines de champs de blés, brûlés par le soleil, près de Burgos ou Valladolid. Mon tube de l’été et des images à jamais gravés dans ma mémoire.


Vous me direz, à juste titre, que cette sélection est très house et pas vraiment pan africaine, mais rassurez vous j’ai rajouté à la playlist des remixes de Ebo Taylor, Cesária Évora, Sir Victor Uwaifo par Carl Craig, Henrik Schwarz et autres Simbad ! Let’s dance ! Retrouvez la playlist de la série sur SpotifyDeezer et Youtube.

NB : Merci à tous d’avoir suivi ces aventures musicales hebdomadaires, merci pour vos messages, commentaires et autres titres/albums que j’aurais dû mettre… ou pas. Un plaisir de partager mes disques et ma passion pour la musique avec vous.


Retrouvez tous les épisodes de notre série Dans les disques de Franck Descollonges :