Écoute le morceau rap inspiré par l’afrofuturisme de Drexciya

Le single « The Deep » du groupe de rap expérimental clipping. rend hommage à Drexciya, le mythique duo electro-techno de Detroit. via Genius

Ce n’est pas la première fois que le groupe de noise rap clipping. se tourne vers l’afrofuturisme. Leur dernier projet Splendor & Misery était un album concept afrofuturiste et dystopique qui avait pour thème une histoire d’amour entre un ordinateur de bord et un esclave au sein d’un vaisseau spatial.

Composé dans un premier temps pour un épisode du podcast afrofuturiste “We Are in the Future”, leur morceau « The Deep » se concentre sur une autre mythologie afrofuturiste, celle que Drexciya a fait vivre tout au long de leur discographie. Le groupe composé de Gerald Donald et James Stinson – décédé il y a maintenant 13 ans – a révélé dans leur album The Quest (1997) que « Drexciya » était un pays sous-marin habité par les enfants des femmes esclaves africaines jetées dans l’océan en raison de leur grossesse. Les bébés, encore dans l’utérus de leur mère, auraient pu ainsi s’adapter à respirer sous l’eau.

clipping.

Daveed Diggs, le rappeur de clipping., explique ce concept en se mettant à la place d’un Drexciyan dans l’intro de « The Deep » :

Our mothers were pregnant African women thrown overboard while crossing the Atlantic Ocean on slave ships. We were born breathing water as we did in the womb. We built our home on the sea floor, unaware of the two-legged surface dwellers until their world came to destroy ours. With cannons, they searched for oil beneath our cities. Their greed and recklessness forced our uprising. Tonight, we remember

Ensuite, Daveed étend la mythologie de Drexciya à travers une réflexion sur le réchauffement climatique et les forages en mer. Retrouvez le texte complet sur le site Genius

De Sun Ra à Drexciya, en passant par les Parliament-Funkadelic, OutKast et Prince, découvrez l’afrofuturisme en écoutant notre podcast Retour vers l’Afrofutur :

Image Une : The Warriors Return par Abdul Qadim Haqq