Cinq morceaux qui ont inspiré le guitariste sud-africain Sibusile Xaba

Avec son double album Open Letter to Adoniah/Unlearning, Sibusile Xaba revisite l’héritage musical de sa province de KwaZulu-Natal pour créer une nouvelle musique ambitieuse et sans frontière.

Le guitariste, chanteur et compositeur Sibusile Xaba Mushroom Hour Half Hour signe sa première sortie sur le label indépendant sud-africain basé à Johannesburg. Composé des percussionnistes Thabang Tabane et Moahanganai Magagula, le trio mélange les influences Maskandi (un folk zoulou, majeur dans la région de naissance de Xaba, KwaZulu-Natal) et l’improvisation du jazz d’avant-garde sud-africain.

À l’occasion de la sortie de l’album, on a demandé à Sibusile Xaba de nous sélectionner les cinq morceaux qui ont inspiré la création d’Open Letter to Adoniah/Unlearning :

Mfaz’Omnyana – Ngisebenzile Wemama

« C’est le tout premier disque que j’ai acheté, il y a maintenant 21 ans. Je ne passe pas une semaine sans l’écouter. Ca me rappelle mes racines, d’où je viens. »

Madala Kunene – Ubombo

« Le grand Madala Kunene représente bien l’idée de simplicité et de la transe. Un griot d’Afrique du Sud. »

Bheki Mseleku – Closer To The Source

« Après avoir insisté sur la notion de simplicité, les meilleurs ont besoin d’étendre leurs harmonies et de s’aventurer sur le terrain de l’improvisation. »

Nduduzo Makhathini – Mama AFRICA

« Mon amour pour l’Afrique est infini. Afrique est amour, comme celui que porte une mère à ses enfants. »

Joseph Hlabisa – Emantengwini

« Ceci est le niveau/son que j’espère atteindre un jour (vocalement et à travers la guitare) et pouvoir repousser. »