L’étoile montante de Cuba Cimafunk dévoile le clip de «Ponte pa’ lo tuyo»

L’artiste originaire de Pinar del Rio continue d’affirmer son identité artistique entre funk, tumbao et cha cha cha dans son nouveau morceau qui réunit quatre générations de musiciens cubains.

Erik Iglesias aka Cima Funk s’est fait connaître en 2018 grâce à son morceau « Me Voy », devenu depuis un hymne intergénérationnel sur son île natale. Nommé par le magazine Billboard comme l’un des 10 artistes latinos à suivre en 2019, Cimafunk revendique ses origines africaines et mélange éléments funk, blues, rumba, et cha cha dans un style résolument afro-futuriste.

Dans «Ponte pa’ lo tuyo», son nouveau single accompagné d’un clip authentique et humoristique, l’artiste réunit des musiciens cubains de quatre générations. Le pianiste Roberto Carcassés, membre du groupe Interactivo et l’ancien membre du légendaire groupe de Chucho Valdés, Irakere, précurseur de la Timba, José Luis Cortés aka El Tosco se joignent à lui pour deux solos instrumentaux endiablés. Enfin, la diva de 94 ans Juana Bacallao dite Juana la Cubana fait également son apparition dans le clip réalisé par le jeune Daniel Arévalo.

Retrouvez Cimafunk en concert en France au Paris à La Bellevilloise (25/07), au Festival du Bout du Monde (2/08), à Tempo Latino (28/07), à Détours du Monde (20/07) et aux Nuits du Sud (1/08).

Écoutez «Ponte pa’ lo tuyo» sur la plateforme de votre choix.

Lire ensuite : Dans les disques de Franck Descollonges : trésors de Trinidad