Le groupe de garage Cannibale met afrobeat, ska et dub dans le même plat

Born Bad Records sort Not Easy To Cook, le deuxième album hautement hallucinatoire des quadras français.

Cannibale est un groupe normand composé de quatre quarantenaires, avec à leur tête, Nicolas Camus (chant) et Manuel Laisné (guitare), originaires du même bourg en Basse-Normandie et qui se connaissent depuis le lycée.

En 2016, le groupe signe avec le label Born Bad – très apprécié chez nous – dans un souci de liberté artistique. Aujourd’hui, ils sortent, Not Easy To Cook, un album centré autour de la basse et des percussions, mélangeant cumbia colombienne, le ska jamaïcain et l’afrobeat nigérian, le tout baigné dans la moiteur tropicale du groove. Le groupe puise principalement ses influences dans la musique des Caraïbes et de l’Afrique de l’Ouest de la fin des années 1960.

Entre Fela Kuti et The Doors et The Seeds, difficile de résumer l’affaire autrement qu’en comparant ces dix chansons à une cocotte minute où auraient cuit des bouts de dancehall, de ska londonien et de dub hawaïen. C’est là que le disque, enregistré par le groupe dans son village français du bout du monde, réussit un petit miracle : sonner français, mais côté Polynésie française.

Écoutez Not Easy To Cook sur toutes les plateformes ou sur YouTube ci-dessous.

Lire ensuite : Boogaloo créole : le disque rayé qui fait rayonner les Antilles