Bobby Blackbird d’Equiknoxx rend hommage au ska avec ‘The Master Blenda’

Un hommage à l’un des styles les plus typiques de l’île Caribéenne, interprété par des musiciens légendaires.

La tête pensante du collectif jamaïcain de dancehall Equiknoxx dévoile un morceau rayonnant. Originalement pensé en 2015, suite à la demande de la chorégraphe Liane Williams, qui avait besoin de musique pour son documentaire 5,6,7,8 Diaries, le morceau était déjà clairement construit dans la tête de Nick ‘Bobby Blackbird’ Dean.

Un tragique accident de voiture, qui a failli coûter la vie à l’artiste, et le laisse hospitalisé pendant trois mois, l’oblige à reporter la finalisation du morceau, qui n’avait jusqu’alors été immortalisé que sur une note vocale de téléphone. Néanmoins, une fois remis, sa détermination créative n’en est que plus forte et le pousse à réunir une équipe de musiciens légendaires pour enregistrer le morceau.

Il s’entoure ainsi des membres du groupe nominé aux Grammy Awards Raging Fyah, ainsi qu’au claviériste légendaire Franklyn “Bubbler” Wahl du groupe The Professionals et de l’illustre Stingwray à la trompette. La deuxième face du vinyle contient une version dub du morceau, assurée par les producteurs du collectif Jordan “Time Cow” Chung, Gavsborg et Bobby Blackbird lui-même. La couverture de cette sortie est un auto portrait de ce dernier, peint dans un élan de créativité post-rémission.

Précommandez The Master Blenda ici.

Lire ensuite : Sound system et résistance : la bande-son des émeutes noires de Brixton en 1981