Blick Bassy présente 1958, la web-série qui raconte l’histoire tourmentée du Cameroun

Pour évoquer la mémoire de Ruben Um Nyobè, leader indépendantiste camerounais assassiné en 1958, Blick Bassy a choisi la chanson. C’est ainsi qu’est né l’album 1958 (No Format). Il a aussi voulu faire entendre le point de vue de Binda Ngazolo, conteur camerounais, sur l’histoire du pays et de ce héros qu’on surnommait « Mpodol » : celui qui porte la parole des siens.


Épisode 1 : Intro

Dans une usine désaffectée, qui ressemble à l’état du Cameroun, Blick Bassy a convié Binda Ngazolo. Pour entamer la causerie, le conteur évoque son premier souvenir du traumatisme qu’a causé la mort d’Um Nyobé : un chant.


Épisode 2 : Le Cameroun, tranche du gâteau africain (1885-1914)

Comment, lors de la réunion d’une association de malfaiteurs à Berlin, l’Afrique fut découpée comme un gâteau, et le Cameroun baptisé d’après une autre spécialité culinaire, les crevettes.


Épisode 3 : La Grande Guerre tire ailleurs… jusqu’en Afrique. (1914)

La guerre de 14-18 déborde sur l’Afrique, le Kamerun allemand n’est pas épargné.
Il allait y perdre des vies, mais aussi son K au profit d’un C. C’est que les Anglais et les Français ont débarqué, et doivent coexister. Résultat : un double mandat, un double système, et une schizophrénie qui perdure jusqu’à nos jours.


Épisode 4 : Le Match retour (1939-45)

Alors que les Européens remettent le couvert de la guerre, la France est occupée. Mais l’Afrique sert de berceau et de refuge à la France Libre, capitale Brazzaville. Et tandis que le Général de Gaulle fait de la radio à Londres, la résistance s’organise en Afrique.


Épisode 5 : Après la France Libre, le Cameroun libre ? (1945-48)

Après avoir combattu pour libérer la France, les Camerounais entendent bien se libérer des Français. La grogne sociale monte, les syndicats s’organisent : une figure émerge, Ruben Um Nyobè. C’est lui qui ira défendre la cause indépendantiste et unitaire à l’ONU.


Épisode 6 : Le maquis et la tombe d’Um Nyobè (1948-58)

Comment la France tente de diviser pour mieux régner, et interdit l’UPC, le parti fondé par Um Nyobè, qui n’a plus d’autre choix que d’opter pour la lutte clandestine. Les maquisards sont un à un torturés et tués. Um Nyobè aussi, et pendant longtemps l’espoir qu’il avait fait naître est enterré.


Épisode 7 : donner une suite  à l’histoire d’Um Nyobè

Comment, après la mort de « Mpodol » Um Nyobè, le Cameroun a été enchaîné. Et comment son histoire nous invite à poursuivre son combat.


Épilogue : La fable du colibri

Comme le colibri fait sa part en tentant d’éteindre l’incendie avec les minuscules gouttes d’eau qu’il peut transporter, il nous appartient de faire la nôtre.

Lire ensuite : 1958 : Blick Bassy & Um Nyobè, la mémoire dans la peau