Bitori – Legend Of Funaná : le meilleur album de funaná (res)sort cette semaine !

Connaissez-vous le funaná ? Le label Analog Africa nous livre un fantastique album de Bitori, la légende du genre.

bitori

Après nous avoir fait découvrir des morceaux à base de synthétiseurs cosmiques (Space Echo), le label de Samy Ben Redjeb redescend sur terre, plus particulièrement sur l’île de Santiago, dans l’archipel du Cap-Vert.

Victor Tavares, plus connu sous le nom de Bitori, est le maître du funaná. Sorti une première fois en 1998, Bitori Nha Bibinha & Chando Graciosa est considéré comme le meilleur album du genre par les Cap-Verdiens.

Musique des paysans et des classes populaires de l’île de Santiago, le funaná fut interdit dans les années 50 sous le colonialisme portugais. Pas assez noble et lettré, à l’inverse de la morna, le genre choisi par le régime pour symboliser la musique du pays. L’instrumentation est très rudimentaire : la mélodie est jouée par la « gaita » – un petit accordéon diatonique – et le rythme est marqué par le « ferrinho » – une barre de métal sur laquelle on frotte une pièce de métal, voire un simple couteau.

Chantées en créole, les paroles décrivaient notamment la misère du peuple, et n’étaient pas du goût du comité de censure colonial, refusant que la population puisse parler une langue autre que le portugais. Quant à la danse qui lui a donné son nom, trop sauvage, elle était vue comme une provocation indécente.

Legend Of Funaná (The Forbidden Music of The Cape Verde Islands) by Bitori

Jouer du funaná était donc un véritable acte de bravoure et une façon de revendiquer l’indépendance de l’archipel, ce qui pouvait amener les musiciens jusqu’à la prison, voire jusqu’à la torture. Après l’indépendance, en 1975, son interdiction fut levée, redonnant un second souffle au genre, et lui permettant enfin de s’internationaliser.

bitori-1

C’est en 1997, à Rotterdam, que Bitori entre pour la première fois en studio pour enregistrer Bitori Nha Bibinha & Chando Graciosa, un album sur lequel il avait travaillé pendant plus de quatre décennies. Analog Africa rend enfin cette merveille disponible pour le monde entier, sous le nouveau titre Legend Of Funaná (The Forbidden Music of The Cape Verde Islands).

Ecoutez l’album et abonnez-vous à notre playlist #AlbumOfTheWeek sur SPOTIFY / DEEZER :

Spotify_Icon_CMYK_Green Deezer

Suivez Pan African Music

Facebook   twitter   Spotify_Icon_CMYK_Green  Deezer  Youtube

Related stories: