Le prometteur jazzman anglais Ashley Henry annonce son premier album

Sur Beautiful Vinyl Hunter, le pianiste invite un collectif impressionnant parmi lesquels on retrouve Makaya McCraven, Keyon Harrold, Ben Marc, Luke Flowers, MC Sparkz, Jaimie Branch, Binker Golding et Joshua Idehen.

Considéré comme une des figures de proue de la scène jazz UK, Ashley Henry est le pianiste dont tout le monde parle. Récemment invité par le rappeur Loyle Carner pour ses premières parties en Angleterre, Christine & The Queens l’a choisi pour intégrer son band lors de sa récente tournée mondiale. Après avoir sorti l’année dernière un deuxième EP avec une reprise de « The World is Yours » du rappeur culte Nas, Henry dévoilait la semaine dernière deux extraits de ce premier album prévu pour le 6 septembre prochain.

À l’image du titre “THE MIGHTY” avec son compatriote bassiste Ben Marc, le jeune jazzman pioche dans un grand nombre d’influences, entre jazz, beats, hip-hop, punk et grime avec une aisance déconcertante. Sur « Dark Money », sur lequel il invite le maître à jouer Makaya McCraven, Ashley Henry montre toute l’étendu de ses inspirations entre héritage et modernité. Il explique : “Ma musique est une claire expression de ce que je suis; de ce qu’est Londres dans toute sa glorieuse mixité. L’immigrant en moi a des racines qui remontent jusqu’aux dix-septième siècle. Il est important pour moi que ma musique aujourd’hui reflète ce lignage à travers différents genres musicaux et différentes générations”.

Un tout premier album qui s’annonce donc plus que prometteur, à la fois ambitieux et puissant, porteur d’une énergie singulière générée par l’habileté personnelle d’Ashley Henry pour rassembler toutes ses influences en une tapisserie de couleurs musicales cohérentes entre elles.

« The Mighty”, à retrouver dans notre playlist Noir Wave sur Spotify et Deezer.

Beautiful Vinyl Hunter est prévu pour le 6 septembre prochain via Sony Music, en précommande ici.  

Lire ensuite : Angélique Kidjo chante Celia Cruz : hommage de la diva du Bénin à la diva de Cuba