Angélique Kidjo sort un album en hommage à l’icône cubaine Célia Cruz

Dans Celia, la Béninoise explore au travers de 10 titres les racines africaines de la « reine de la salsa » cubaine, décédée en 2003.

Angélique Kidjo n’a de cesse de creuser les racines africaines sous-jacentes à l’oeuvre d’artistes ayant marqué leur époque. Après s’être attaquée avec brio à l’héritage africain exploité par les Talking Heads dans leur album Remain In Light, la lauréate de trois Grammy Awards s’intéresse maintenant à Célia Cruz.

Lire aussi : Le fabuleux destin de l’afro-cubain

L’artiste cubaine était la figure de proue de la salsa, style de musique inventé entre Miami et New York par les diasporas cubaines et porto-ricaines. Angélique Kidjo cherche à remonter aux racines africaines de ce style de musique né d’échanges culturels et de mélanges complexes.

Celle qui a été reconnue par le Time Magazine comme la « Première Diva Africaine » creuse ces influences à travers les chansons phares de la reine de la salsa, et y insuffle sa puissance et son énergie. En témoigne ce premier extrait au rythme afro-cubain porté par sa voix aussi puissante que celle de la « Grâce Divine » Célia Cruz.

Ce projet est étroitement lié à la scène, où Angélique est accompagnée du percussionniste cubain Pedrito Martinez. Elle sera d’ailleurs en concert à Paris le 14 mai prochain au Bataclan.

Retrouvez notre interview d’Angélique Kidjo à l’occasion de la sortie de son précédent album Remain Lights.

Celia d’Angélique Kidjo sortira le 19 avril prochain. Précommandez-le ici.

Lire ensuite : Eno Williams, la déferlante Ibibio